Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Anthénea surfe sur la vague des hôtels nomades

Ce nouveau concept d’hôtel flottant ultra-luxueux et éco-responsable se lance à l’assaut du marché avec l’ambition de séduire les grands groupes hôteliers.

Après les hôtels éphémères, développés par AccorHotels, voici venus les hôtels flottants. Mobile, ronde et toute blanche, Anthénea évoque une soucoupe volante. Ce n’est pourtant pas un film de science-fiction qui l’a inspirée mais… la capsule flottante de James Bond, dans le film l’Espion qui m’aimait. Du rêve de Jean-Michel Ducancelle, le créateur d’Anthénea, ce concept de chambre d’hôtel flottante est bel et bien en train de passer à la réalité. Ses concepteurs démarchaient cette semaine activement les professionnels du tourisme sur l’IFTM, pour leur proposer cette “première mondiale 100% made in France”.

Offrant une vue sur la mer et le ciel à 360° – mais aussi une vision sous-marine -, ces petites unités de 50 mètres carrés (extensibles à 150 mètres carrés) regroupent cinq espaces de vie : salon, chambre avec lit rond, salle de bain avec baignoire jacuzzi balnéo, cuisine panoramique et solarium à l’étage. Insubmersibles, éco-responsables et autonomes énergétiquement, ces luxueuses oasis flottantes sont aussi dotées d’équipement domotiques high tech. Les Anthénea peuvent être arrimés, ou se déplacer.

420 000 euros l’unité aménagée

“On imagine bien Anthénea sur des eaux turquoises”, confient Murielle Cheftel et Jacques-Antoine Cesbron, qui portent le développement du projet. Leur objectif : vendre les Anthénea à de grands groupes hôteliers, qui pourraient ainsi les exploiter où bon leur semble : sur des destinations soleil, mais pas seulement : résistant aux températures extrêmes, de -30°C à +40°C, Anthénea peut se poser au cœur de toutes les contrées aquatiques, désertiques ou enneigées. Coût de ces petits bijoux ? “Autour de 420 000 euros pour une unité de 50 mètres carrés aménagée”, indiquent Murielle Cheftel et Jacques-Antoine Cesbron. Aménageables sur mesure, les Anthénea peuvent être vendus à l’unité ou par lots, pour une configuration en îlots. D’autres utilisations sont par ailleurs envisagées dans l’événementiel – pour en faire, pourquoi pas, un centre de congrès flottant -, ou en tant que restaurant. “Seul l’imaginaire limitera ses usages”, résument les concepteurs d’Anthénea.

Basée en Bretagne, à Trebeurden, la société organise du 1er au 6 octobre des journées portes ouvertes pour présenter le premier Anthénea aux professionnels. Une opération qui sera reconduite à la fin du mois d’octobre.