Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

American Airlines réduit la voilure

Face à une demande anémiée, la compagnie American Airlines modifie son programme, notamment au départ de Paris-Roissy.

Depuis CDG, la liaison quotidienne saisonnière sur Boston qui devait reprendre le 2 juin, sera finalement réactivée le 2 mai. La troisième rotation sur New York-JFK opèrera au rythme de 3 vols par semaine (au lieu de 5 prévus jusqu’au 30 mai). Enfin, le deuxième vol quotidien prévu sur Dallas/Fort Worth, suspendu à compter du 1er mai, reprendra le 23 mai. En juin, depuis Paris, la compagnie assurera des vols quotidiens non stop vers Boston, Chicago, Miami et New York JFK. Sans oublier une deuxième liaison non stop sur NY-JFK (cinq vols par semaine) et deux autres sur Dallas/Fort Worth.

Toutes destinations confondues, American a annoncé une baisse de capacités de 13% sur son réseau international et de près de 2% sur son réseau domestique pour mai 2003. American annonce le maintien de ses 250 destinations, mais avec une réduction de fréquences sur certaines liaisons domestiques et internationales. 

Les risques de faillite planent à nouveau sur la compagnie en raison de la décision du syndicat du personnel navigant d’organiser un nouveau vote sur les sacrifices salariaux qui avaient permis de sauver provisoirement la première compagnie aérienne du monde.

American avait évité il y a une semaine une faillite immédiate en obtenant la ratification par toutes les catégories de personnel de coupes salariales drastiques, d’un montant total de 1,8 milliard de dollars par an. Mais l’annonce de l’octroi d’avantages financiers importants aux dirigeants du transporteur a tout remis en cause en provoquant la colère des salariés American. Des primes ont été accordés à six de ses plus hauts responsables (dont son PDG) pour un montant représentant deux fois leurs salaires de base. En échange, ils s’engagent à ne pas quitter la compagnie jusqu’en janvier 2005.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire