Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Airbnb : les salariés pourront télétravailler de n’importe où dans le monde

C’est une forme de télétravail sans frontières et à temps plein que promet le PDG de la plateforme de locations saisonnières.

Le géant de la location à court terme Airbnb a annoncé jeudi 28 avril 2022 qu’il allait permettre à ses employés de travailler de n’importe où. Sans changer leur salaire s’ils déménagent dans le même pays. C’est la promesse du PDG Brian Chesky d’Airbnb, dans un courrier intitulé « Vivre et travailler n’importe où », envoyé à ses salariés. Une façon de répondre aux profondes aspirations de certains collaborateurs, mais aussi d’attirer et de fidéliser de nouveaux profils.

« Nous voulons embaucher et retenir les meilleures personnes du monde (comme vous), indique Brian Chesky. Si nous limitions notre vivier de talents à un rayon de déplacement autour de nos bureaux, nous serions fortement désavantagés. Les meilleures personnes vivent partout, elles ne sont pas concentrées dans une seule région. Et en recrutant dans un ensemble diversifié de communautés, nous deviendrons une entreprise plus diversifiée. »

Cinq engagements

Le PDG et cofondateur d’Airbnb poursuit avec cinq engagements clés :

  1. Possibilité de travailler à domicile ou au bureau.
  2. Possibilité de déménager n’importe où dans le pays où la personne travaille, sans changement de rémunération. Par exemple, de San Francisco à Nashville, ou de Paris à Lyon. À partir de juin, Airbnb établira des niveaux de rémunération uniques par pays.
  3. Flexibilité de voyager et de travailler dans le monde entier. À partir de septembre, il sera possible de vivre et travailler dans plus de 170 pays, jusqu’à 90 jours par an dans chaque endroit.
  4. Des retrouvailles régulières, pour des réunions d’équipe, des rencontres hors site et des événements sociaux. Histoire de créer un sentiment d’appartenance.
  5. Un travail fortement coordonné, avec une feuille de route pluriannuelle. Pour garantir une forte flexibilité, « nous avons besoin de beaucoup de structure et de coordination. Sans cela, les choses deviendraient une foire d’empoigne », reconnaît le PDG…

« Aujourd’hui, plus de 20 pays proposent des visas pour le travail à distance, et d’autres sont en préparation, ajoute-t-il. Si travailler depuis différents endroits n’est pas possible pour tout le monde, j’espère que chacun pourra bénéficier de cette flexibilité au moment opportun. »

Le groupe californien a établi des partenariats avec des gouvernements et des autorités (de Chicago, de Malaga, des Alpes françaises…), pour aider les travailleurs isolés à vivre sur place. Enfin, il s’est notamment associé à l’Association des maires ruraux de France pour promouvoir la campagne comme lieu de travail à distance.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique