Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France-KLM serait bien dans la course au rachat d’Alitalia

Air France-KLM va-t-il se positionner pour Alitalia ? Entre les déclarations des uns et des autres, difficiles de démêler le faux du vrai. Hier, un média anglais est venu relancer toutes les spéculations.

Air-France-KLM est-il en pourparlers avec Alitalia ? La semaine dernière, le groupe démentait tout contact entre les deux entreprises. Mais selon un article du Financial Times, il a bel et bien eu des entretiens avec son concurrent pour se lancer dans la course à l’acquisition de la compagnie aérienne italienne en difficulté.

Une offre commune avec EasyJet

Selon des personnes proches du dossier, les commissaires nommés par Alitalia ont rencontré les dirigeants d’Air France-KLM à Paris, la semaine dernière, pour discuter de l’intérêt du groupe franco-néerlandais à participer au rachat, éventuellement dans une offre conjointe avec EasyJet.

En 2008, Air France avait déjà tenté de racheter la compagnie italienne. Une tentative sabordée par l’opposition politique menée par Silvio Berlusconi. « Je ne pense pas que l’expérience passée de KLM ou d’Air France dans ses relations avec Alitalia nous encourage à répéter l’expérience d’une présence directe en Italie », a déclaré en 2017 Jean-Marc Janaillac, président d’Air France-KLM.

Des négociations parties pour durer

Cependant, il a laissé une marge de manœuvre quand il a déclaré que le groupe franco-néerlandais « surveillerait ce qui se passe » avec les commissaires et « ajusterait notre position en conséquence ».

Avec l’entrée d’Air France-KLM, les négociations pourraient encore s’étaler sur des semaines – voire des mois -, le temps que les commissaires d’Alitalia et le gouvernement choisissent la meilleure offre. Par conséquent, le sort d’Alitalia sera très probablement décidé après les élections générales en Italie, prévues pour le 4 mars.

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.