Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France : jeu de chaises musicales à la direction commerciale

 » Agences de voyages et TO auront bientôt un nouvel interlocuteur chez Air France. Avec un départ et plusieurs nominations, la direction commerciale du marché France change de têtes. »

Le trombinoscope d’Air France va bientôt devoir être rafraîchi. Alors que le nom du nouveau PDG d’Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, a été révélé le 1er mai, c’est au tour de la direction commerciale France de dévoiler ses nouveaux visages.

Zoran Jelkic, nouveau DG du marché France

"C’est un mouvement conséquent qui est le fruit du hasard", a assuré le 4 mai, en conférence de presse, Pierre Descazeaux qui quittera ses fonctions de directeur général du marché France le 1er juillet, après 37 ans de services au sein de la compagnie.

Il sera remplacé par Zoran Jelkic. Appelé en 2007 auprès de la direction générale puis de la présidence d’Air France, ce dernier a accompagné en 2012 le lancement du plan Transform auprès d’Alexandre de Juniac, avant de revenir à ses amours commerciaux en 2013 lorsqu’il prend le poste de directeur général Caraïbes, Océan Indien, et Amérique latine d’Air France-KLM.

Nouvel interlocuteur pour les pros

Une place que reprend Henri Hourcade à compter du 1er juillet. L’actuel directeur des ventes entreprises et agences du marché France sera quant à lui remplacé par Sébastien Guyot, qui faisait déjà partie de son équipe.

Autre changement important pour les professionnels : le départ au 1er septembre de Jean-Marc Pouchol, chargé des relations avec les agences de voyages, dont le remplaçant n’est pas encore connu. Il prendra le poste de directeur régional pour le Brésil, le Chili, et l’Argentine.

Pas de frais GDS en perspective

Les agences de voyages, qui représentent environ deux tiers du chiffre d’affaires de la compagnie en France, restent des partenaires essentiels selon Pierre Descazeaux, qui a rejeté l’hypothèse d’une mise en œuvre de frais GDS comme le fait Lufthansa.

"Nous avons besoin de chaque intermédiaire. Si j’avais un testament à léguer ce serait celui-ci : de respecter le principe de l’égalité des prix, de ne pas induire de distorsion des chances", a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique