Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pour rembourser l’Etat, Lufthansa demande une augmentation de capital à ses actionnaires

Lufthansa a demandé mardi, lors de son assemblée générale annuelle, le feu vert des actionnaires pour une augmentation de capital.

Lufthansa a demandé le feu vert pour une augmentation du capital de 5,5 milliards d’euros maximum afin de rembourser les aides publiques qui ont permis au premier groupe européen de transport aérien d’éviter la faillite en pleine crise du Covid-19. Une décision approuvée par 97,79% des actionnaires. Les actionnaires – dont l’Etat allemand qui détient 20% depuis le sauvetage – permettent ainsi à la compagnie de « retourner à la stabilité financière », a expliqué le patron Carsten Spohr dans son discours.

La « plus grande partie » des recettes de l’émission de nouvelles actions, dont ni le montant final ni la date n’ont été décidés, servira à « rembourser » les aides publiques. La levée interviendra « cette année ou l’année prochaine » dépendant « du soutien des marchés » et le montant sera « aussi petit que possible », a indiqué à l’AFP la semaine passée le directeur financier Remco Steenbergen.

Lufthansa se restructure 

Une telle opération est généralement impopulaire chez les actionnaires, car elle fait mécaniquement baisser la valeur des titres en circulation. Mais la direction table sur l’approbation des actionnaires. Lufthansa a jusqu’ici utilisé 2,5 milliards d’euros sur le montant de 6,8 milliards du plan de sauvetage allemand, dont 300 millions d’euros représentaient la prise de participation publique. Le groupe en a remboursé un milliard en février.

En phase de restructuration, le transporteur va se séparer d’ici 2023 de 150 appareils, et a déjà supprimé près de 25 000 emplois en un an. Lufthansa a cependant annoncé lundi soir une nouvelle commande de cinq Airbus A350-900 et de cinq Boeing 787-9 pour accélérer la modernisation de sa flotte. Les premiers Boeing sont attendus pour l’hiver 2021 et les Airbus pour 2027 et 2028.

A lire ausi :

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique