Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

A Washington, il faut montrer patte-blanche

Depuis ce matin, tout visiteur étranger débarquant à l’aéroport de la capitale américaine devra fournir ses 10 empreintes digitales.

A compter du 29 novembre, les étrangers arrivant à l’aéroport de Washington Dulles devront fournir les empreintes de leurs dix doigts. Jusqu’à hier, les services d’immigration se contentaient de scanner les deux index et de prendre une photo de chaque étranger (à l’exception des visas diplomatiques). Une mesure qui provoquait déjà de longues files d’attente, alors dix doigts…
Lors d’une première visite, le voyageur fournit donc les empreintes des deux mains, puis 2 ou 4 doigts suffiront lors des visites suivantes. Après Washington, ces nouveaux scanners seront mis en place début 2008 à Boston, Chicago, Detroit, Atlanta, Houston, Miami, New York, Orlando et San Francisco.

Depuis le lancement du programme US-Visit en janvier 2004, destiné à lutter contre le terrorisme, plus de 90 millions de personnes se sont soumises au relevé de leurs empreintes digitales à la frontière américaine, ce qui a permis de repérer quelque 2 000 personnes recherchées, selon le ministère de la Sécurité intérieure.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique