Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

3 questions à Patrick Pourbaix (MSC Croisières France)

Patrick Pourbaix nous a détaillé la stratégie de MSC Croisières France qu’il dirige, en marge du récent baptême du MSC Seaview à Gênes. Une stratégie guidée par l’offre et la clientèle européenne.

L’Echo touristique : C’est le troisième paquebot inauguré par MSC Croisières, sur une série de douze commandes étalées jusqu’en 2016. Cela devient un événement banal ?

Patrick Pourbaix : Non, nous ne serons jamais blasés de baptiser de nouveaux bateaux. Depuis l’inauguration du MSC Meraviglia, en 2017, la compagnie est entrée dans une phase de développement sans précédent dans l’industrie de la croisière. Notre stratégie, qui est de faire de MSC Croisières une compagnie Premium, nécessite d’étendre notre flotte et d’innover. Le jeudi 14 juin, dans les chantiers navals STX à Saint-Nazaire, nous organisons une cérémonie qui n’a jamais eu lieu, puisque, la même journée, nous allons mettre à l’eau le MSC Bellissima, tenir la cérémonie de la pièce pour le MSC Grandiosa, et celle de la découpe de la tôle pour un futur navire, dont nous dévoilerons le nom à cette occasion. Ce sont des défis passionnants !

Vous ambitionnez toujours d’être une compagnie dédiée au marché européen ?

C’est l’ADN de notre compagnie. Nous cherchons à affiner nos produits pour qu’ils correspondent à chacune de nos clientèles. Cela passe par de petits détails : par exemple, les Français aiment avoir un vrai croissant au beurre au petit-déjeuner. Notre identité européenne nous permet de satisfaire toutes ces envies particulières. Notre stratégie est bien axée sur l’Europe, d’ailleurs, chacun de nos nouveaux navires navigue d’abord en Méditerranée. C’est le cas du MSC Seaview, qui fera sa première escale à Marseille le 16 juin avant de passer l’été en Europe.

Le produit croisière est-il bien maîtrisé par les agents de voyages ?

Les agents de voyages sont essentiels dans notre modèle économique. Pour l’inauguration du MSC Seaview, nous en avons invité 120. Ce sont nos meilleurs partenaires. Mais le produit croisière peut être intimidant, quand on ne le connait pas. C’est pour ça que les visites de bateaux sont essentielles. Nous recevons plus de 1000 agents de voyages, chaque année, pour des visites. Certains viennent parfois avec leurs meilleurs clients. C’est important car cela nous permet d’affiner la connaissance de l’offre croisière pour les agents. Au siège, nous avons même un salarié totalement dédié à l’organisation des visites, qui restent assez techniques. J’estime qu’il faut passer au moins 2 nuits à bord pour ressentir l’esprit d’une croisière.