Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Air France-KLM annonce une année 2017 record

Ce sont de « solides résultats » que le groupe Air France-KLM a dévoilé pour l’année 2017. Les compagnies ont été portées par la reprise de la demande, notamment sur l’Asie et l’Amérique latine.

« Air France-KLM clôture l’année 2017 avec de solides résultats, dans un environnement économique porteur, a déclaré Jean-Marc Janaillac lors de l’annonce des résultats d’Air France-KLM. Le groupe confirme sa position de leader en Europe en termes de trafic, tout en enregistrant un résultat opérationnel en hausse de 42%. »

Preuve que l’année 2017 a été exceptionnelle pour le groupe, le résultat d’exploitation s’élève à 1,488 milliard d’euros, soit plus de 40 % par rapport à 2016. Selon La Tribune, elle dépasse le record réalisé en 2007/2008. De son côté la compagnie hollandaise KLM dégage un bénéfice d’exploitation de 910 millions d’euros, contre 588 millions d’euros pour Air France.

Cependant, le résultat net du groupe affiche une perte de 977 millions d’euros. « C’est un résultat comptable, a expliqué Frédéric Gagey, le directeur financier d’Air France-KLM,  puisque nous avons éliminé de l’actif du groupe le fonds de pension du personnel KLM« .

Pour le groupe, ces résultat vont de pair avec des avancées stratégiques majeures, notamment le renforcement et l’élargissement du réseau d’alliances, ainsi que le lancement de Joon.

84 millions de passagers en 2017

Le nombre de passagers transportés en 2017 a progressé de 4,3% pour atteindre 84 millions et la recette unitaire a augmenté de 1,8% à change constant. L’activité passager a bénéficié d’un environnement favorable. Les routes transatlantiques et le réseau moyen-courrier ont été portés par une demande particulièrement forte, avec des augmentations de trafic de respectivement 6,1% et 7,4%.

La reprise de la demande sur l’Asie et l’Amérique latine a eu une incidence nettement positive sur la recette unitaire de ces réseaux, avec des augmentations de 6,5% et 8,3% à change constant. La personnalisation de l’expérience client et les initiatives commerciales ciblées ont contribué à la croissance de la recette unitaire, indique le groupe.

Air France-KLM a poursuivi le développement significatif de son réseau mondial. Le groupe a renforcé notablement ses partenariats existants et a mis en place de nouvelles joint-ventures, avec China Eastern, Jet Airways et Vietnam Airlines, et il a posé les bases de sa nouvelle joint-venture Nord Atlantique avec Delta et Virgin Atlantic.

2018 : un contexte incertain

Pour l’année 2018, le contexte global reste incertain au regard de l’environnement géopolitique et des évolutions du prix du pétrole. Afin de capturer la croissance du marché, le groupe Air France-KLM prévoit d’augmenter sa capacité en 2018, avec une croissance comprise entre 3% et 4% en sièges-kilomètres offerts pour le réseau Passage et entre 6 et 7% pour Transavia.

Les coefficients d’occupation sur les réservations long-courrier sont en avance sur l’année dernière pour les trois prochains mois, avec un fort mois de mars en raison du décalage de la période de Pâques. Sur la base des prévisions actuelles, les recettes unitaires du 1er trimestre 2018 sont attendues positives à change constant par rapport à 2017.

Joon va aider à réduire les coûts

Le groupe va poursuivre la réduction des coûts unitaires, avec un objectif de réduction fixé entre 1,0% et 1,5% pour 2018, à change, prix du carburant et charges de retraites constants. Les réductions de coûts unitaires seront obtenues grâce à une poursuite de la hausse de la productivité, à une utilisation et une efficacité accrues de la flotte, à l’exploitation de Joon et à l’amélioration de la performance opérationnelle.

Selon Air France, la facture de carburant 2018 devrait augmenter de 150 millions d’euros par rapport à 2017 et atteindre 4,7 milliards d’euros, sur la base de la courbe du 9 février 20184. Le Groupe vise un cash-flow positif (avant acquisitions et cessions) pour l’année 2018. Le plan d’investissement 2018 sera géré dans la fourchette de l’objectif long terme de 2,0 à 2,5 milliards d’euros.

Dans la même rubrique

Les commentaires sont fermés.