Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Voyages-sncf.com ouvre Oui Work à ses partenaires

L'agence en ligne vient d'aménager un espace éphémère arborant sa nouvelle marque. Un lieu collaboratif pour ses équipes mais aussi ses partenaires.

A quelques semaines du lancement de Oui.sncf, Voyages-sncf.com vient d’ouvrir Oui Work. C’est un espace éphémère pour "co-construire et innover autour de l’expérience du voyage de demain", explique la filiale de la SNCF, qui a organisé hier une conférence de presse dans ce lieu atypique.

Situés rue d’Uzès dans le 2e arrondissement de Paris, les bureaux étalés sur trois niveaux ont été loués du 23 octobre au 9 décembre, et costumisés aux couleurs de la marque jusque dans la décoration, dans un esprit "comme à la maison". Voyages-sncf.com n’est pas mentionné, c’est le nouveau nom – Oui.sncf  – qui est décliné sur les murs.

Un lieu Open Innovation

Oui Work accueille, par roulement, les équipes de développement de l’agence de voyages en ligne. Des corners permettent de découvrir les dernières innovations de la filiale de la SNCF. Mais les différents îlots de travail sont également ouverts aux partenaires, sur simple demande : des événements, ateliers et conférences peuvent être programmés au cours des sept prochaines semaines. Oui Work se positionne ainsi comme un lieu éphémère de rencontres pour les acteurs de l’e-commerce, de l’e-tourisme et des mobilités de demain : entreprises, organismes publics, experts, équipes internes et grand public. De quoi installer la nouvelle signature de l'entreprise auprès d'un public choisi…

"Avec 14 millions de visiteurs uniques, un volume d’affaires de 4,1 milliards d’euros en 2016, nous sommes devenus un acteur majeur français et européen du e-commerce, explique la plate-forme. Nous voulons mettre à profit toutes les nouvelles opportunités offertes par le digital (AI, Big Data, etc.) pour devenir en plus la référence relationnelle du e-tourisme."

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique