Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Travel Europe/Visit Europe s’ouvre à Chypre

Le voyagiste d’origine autrichienne, ultra-spécialiste des circuits en Europe, programme désormais Chypre, quelque peu délaissée par le marché français.

Visit Europe/Travel Europe a profité de l’IFTM-Top Resa pour dévoiler sa nouvelle destination : Chypre. « C’est une destination qui manquait à notre carte », confie Helmut Gschwentner, coprésident du groupe Travel Europe. Pourtant, cumulé au retour des destinations du sud de la Méditerranée, Chypre souffre « avant tout de l’absence de vol direct depuis la France », estime Helmut Gschwentner.

Si les Français ont été 36 500 a visiter la destination en 2018 (+1,6%), le marché est en recul depuis plusieurs saisons. Il en faut plus pour effrayer Travel Europe, qui met en place une rotation hebdomadaire entre une dizaine d’aéroports (Paris, Lyon, Marseille, Mulhouse, Nantes, Nice, Toulouse) et l’île d’Aphrodite. « Cela représente un engagement de 189 sièges par semaine, entre la mi-mai et la mi-novembre », précise Helmut Gschwentner. Soit près de 2000 sièges à écouler.

« Le package dynamique ? Un projet »

Pour y parvenir, le voyagiste a dessiné trois circuits et référence une poignée de séjours à destination. « Si la demande existe, nous pouvons aussi vendre des blocs-sièges à d’autres tour-opérateurs. Mais nous sommes les affréteurs », indique Helmut Gschwentner. Avec ce 27ème pays programmé, dans lequel il pourrait ouvrir un bureau comme il l’a déjà fait dans 17 pays, Travel/Visit Europe continue donc d’appliquer son modèle traditionnel de tour-operating… sans pour autant perdre de vue les nouvelles possibilités du marché.

« C’est notre modèle économique, et il fonctionne encore. Nous centralisons beaucoup de tâches (achats hôteliers en Autriche, distribution en France, …). Mais c’est notre rôle de réfléchir à comment nous pouvons mieux répondre à la demande », explique Helmut Gschwentner. « Par exemple, le package dynamique est un vrai projet pour nous ».

En 2018/19, le groupe autrichien a enregistré un chiffre d’affaires d’environ 120 millions d’euros. Sa filiale française, Visit Europe, a réalisé 19,7 millions d’euros sur la même période.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique