Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Strasbourg : Volotea a tiré la croissance en 2017

L’aéroport de la capitale alsacienne a accueilli 1,207 million de passagers en 2017. Les compagnies low cost et les vols vacances apportent un nouveau dynamisme après le retrait d’Air France sur les liaisons vers Paris.

L’aéroport de Strasbourg a renoué en 2017 avec une croissance durable. Le trafic annuel s’est établi à 1,207 million de passagers, soit une progression de 12,7% par rapport à 2016. Cette performance résulte de la présence renforcée de Volotea, active à Strasbourg depuis 2012, et dont l’activité (387 858 passagers en 2017, en hausse de 34%) représente désormais 34% du trafic local. Le groupe Air France (535 324 passagers) reste le premier opérateur sur Strasbourg, en dépit de l’arrêt de ses lignes aériennes vers Roissy (2013) et Orly (2016) consécutives à la mise en service du TGV-Est en 2007.

« Le choc du TGV est entièrement derrière nous. 2017 a été la première année où la croissance générée par de nouveaux opérateurs n’a pas été effacée par les pertes sur Paris », s’est réjoui Thomas Dubus, président de l’aéroport de Strasbourg. Par report modal, la concurrence de la SNCF avait vidé la plate-forme d’Entzheim de la moitié de son trafic entre 2006 (2 millions de passagers) et 2011 (1,08 million de passagers).

Les vols low cost et vacances ont représenté 516 737 passagers à Strasbourg en 2017, en croissance de 33,7%. Le vols domestiques progressent moins vite que les liaisons internationales (+ 22,3 % vers l’union européenne, + 27,4% vers les autres pays). Les lignes transversales en France (Toulouse, Bordeaux, Nice…) opérées à la fois par Hop! et Volotea, restent toutefois les plus fréquentées au départ de Strasbourg.

Inciter les compagnies à créer de nouvelles lignes

La direction de l’aéroport prévoit une poursuite de sa croissance en 2018, avec des nouveautés sur le charte et le trafic régulier. TUI Fly opèrera vers Agadir à partir du mois d’avril. FTI ouvrira deux lignes vers Heraklion et la Grande Canarie en juin, et vers Rhodes en juillet. Hop! a annoncé le renforcement de ses opérations vers la Méditerranée, avec deux nouvelles lignes en juin vers Bastia et Toulon. Enfin, Sun Express et ASL Airlines démarreront cet été des lignes vers Kayseri (Turquie) et Oujda (Maroc).

Reste que les besoins d’accessibilité de la capitale alsacienne, siège du parlement européen, ne sont pas totalement satisfaits. Les collectivités locales et les ministères du Transport et des Affaires européennes s’apprêtent à dévoiler un nouveau contrat financier triennal pour inciter les compagnies aériennes à opérer des lignes régulières vers les capitales européennes. Entre 2015 et 2017, ces aides publiques s’étaient élevées à 24 millions d’euros. Les collectivités territoriales continueront aussi de subventionner la prise en charge partielle des taxes et redevances payées par les passagers, deux fois plus élevées à Strasbourg que sur l’aéroport voisin (60 kilomètres) de Baden-Baden, en Allemagne. L’aéroport de Strasbourg devra enfin faire face à la concurrence de l’Euroairport de Bâle-Mulhouse, situé à 125 kilomètres au sud. Son trafic (7,9 millions de passagers en 2017) et la présence de 23 compagnies régulières font de lui la porte d’entrée incontournable en Alsace.