Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Surcharge carburant : les règles d’or pour les voyages et les vols secs

Alors que les compagnies instaurent des surcharges, le Centre européen des consommateurs rappelle les règles qui s’appliquent en la matière.

Les vacances vont-elles coûter plus cher cette année ? Il faut s’y préparer, compte tenu de la hausse des prix du baril. Les compagnies aériennes ont commencé à répercuter cette inflation à travers des surcharges carburant.

« Si vous n’avez pas encore réservé de vol et de voyage, vous pouvez en effet vous attendre à une hausse des prix d’ici cet été », souligne le Centre européen des consommateurs (CEC). Pour des vacances en Europe qui sont déjà organisées, « tout dépendra si vous avez réservé des billets d’avion ou un voyage à forfait », rappelle-t-il.

Réservation d’un voyage : augmentation du prix sous conditions

Quand la réservation du voyage à forfait (vol + hôtel par exemple) est déjà confirmée, son prix peut quand même être réévalué. Mais, en vertu de la directive européenne sur les voyages à forfait, l’augmentation tarifaire doit se faire sous ces certaines conditions, énumérées par le CEC :

  • elle doit résulter d’une évolution des prix du carburant, des taxes ou redevances imposées par des tiers (taxe d’aéroport par exemple) ou des taux de change ;
  • elle ne doit pas dépasser 8% du coût total. Au-delà, le client est en droit de résilier le contrat gratuitement et d’être remboursé intégralement des sommes versées ;
  • elle doit être mentionnée dans le contrat de voyage, tout comme ses modalités de calcul ;
  • elle doit être notifiée au voyageur « de façon claire et compréhensible » au plus tard vingt jours avant le début du voyage.

Billets d’avion : pas de modification de prix après la réservation

Si le client a réservé un billet d’avion auprès d’une compagnie aérienne ou sur une plateforme en ligne, alors le prix ne pourra pas évoluer.

« Le transporteur comme la plateforme de réservation ne peut pas répercuter la hausse des prix des carburants sur le passager, une fois la réservation et les prix validés », est-il précisé.

L’organisme met aussi en garde contre les frais cachés sur les billets d’avion. En principe, les compagnies aériennes, les agences de voyages et les autres intermédiaires de voyage qui vendent des vols au départ de l’UE doivent préciser, dès le début de la réservation, le prix définitif qui sera à payer (toutes taxes comprises). 

A lire aussi, pour des renseignements très précis sur la règlementation qui s’applique : Surcharge carburant : quelles règles s’appliquent dans le voyage, selon Emmanuelle Llop

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique