Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

South African Airways : le plan de sauvetage de la dernière chance

South African Airways, deuxième compagnie aérienne en Afrique, traverse de très sérieuses turbulences, financières et sociales.

La compagnie aérienne South African Airways va bénéficier d’un nouveau plan de sauvetage dans le cadre d’un processus de restructuration impulsé par l’Etat, après une semaine de grève le mois dernier, a annoncé jeudi le gouvernement sud-africain dans un communiqué.

« Le Conseil d’administration de South African Airways a adopté une résolution visant au sauvetage de l’entreprise », a déclaré le ministre sud-africain des Entreprises publiques, Pravin Gordhan, cité dans le communiqué qui précise que « cette décision est soutenue par le gouvernement ».

Plan de sauvetage applicable immédiatement

Le conseil d’administration de la SAA a également indiqué que ce plan de sauvetage de l’entreprise est prévu pour commencer immédiatement. Il avait été décidé après consultation des actionnaires et du ministère des Entreprises publiques pour trouver une solution à ses difficultés financières.

« Après mûre réflexion, la conclusion unanime a été de placer l’entreprise en sauvetage commercial afin de favoriser un meilleur rendement pour les créanciers et les actionnaires de l’entreprise », a déclaré le porte-parole de la SAA Tlali Tlali dans un communiqué.

« La société cherche à minimiser la destruction de valeur de ses filiales et à offrir les meilleures perspectives d’activités, sélectionnées au sein du groupe, afin de poursuivre ses activités avec succès, a indiqué la compagnie sur son site. La SAA comprend que cette décision présente de nombreux défis et incertitudes pour son personnel. La SAA s’efforcera d’établir un nouveau calendrier prévisionnel et publiera les détails sous peu. »

Plus de profit depuis 2011

Cette annonce intervient après que South African Airways a connu une grève de sept jours en novembre ayant entraîné l’annulation de centaines de vols. Le groupe public n’a pas été en mesure de payer la totalité des salaires de ses employés en novembre et a demandé un emprunt de 123 millions d’euros. La South African Airways n’a pas enregistré de profit depuis 2011 et survit grâce à des plans successifs de sauvetage de l’Etat.

La compagnie, qui emploie plus de 5.000 personnes, est la seconde compagnie aérienne d’Afrique après Ethiopian Airlines. Avec une flotte d’une cinquantaine d’appareils, South African Airways assure plus de 35 destinations nationales et internationales.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique