Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Montagne en France : un « quoi qu’il en coûte » à 4 milliards d’euros

Le gouvernement, qui prépare les esprits à une saison blanche, promet de soutenir activement la filière montagne. Nouvelles aides à l’appui.

Alors que la montagne française se prépare à une saison blanche, le Premier ministre Jean Castex chiffre les aides accordées aux acteurs concernés.

La filière, qui représente 10 milliards d’euros sur une saison de ski, a déjà bénéficié de près de 4 milliards d’euros d’aides, annonce Matignon, avec force détails. Les prêts garantis par l’Etat (2,3 Md€), le fonds de solidarité (600M€ hors décembre pour les entreprises des listes S1/S1bis), l’activité partielle (500M€) composent l’essentiel de l’enveloppe. Et le gouvernement remet la main au portefeuille. Pour Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’Etat au Tourisme, les aides pourraient atteindre in fine 6 à 7 milliards d’euros.

Pour les commerces des stations et vallées

Les commerces situés dans les stations et vallées peuvent désormais bénéficier des aides au titre du fonds de solidarité. Sont concernées les entreprises d’ingénierie, de menuiserie, de matériel de ski, qui seront intégrés à la liste S1bis. Tous ces commerces bénéficieront aussi d’un taux de prise en charge de l’activité partielle majoré.

« Le ‘nouvel étage coûts fixes’ du fonds de solidarité » sera élargi « aux entreprises réalisant moins d’un million d’euros de CA par mois pour les secteurs les plus affectés par la crise », ajoute un communiqué de Matignon. Ce dispositif, pour couvrir 70% des charges fixes (jusqu’à concurrence de 3M€), cible notamment les hébergeurs.

Pour les salariés et les saisonniers

« Les frais de formation des salariés et saisonniers en activité partielle seront pris en charge à 100% par l’Etat dans le cadre du dispositif FNE-Formation », ajoute le communiqué.

Pour les professionnels de santé

Un dispositif spécifique d’indemnisation sera déployé, pour aider les professionnels de santé « à faire face à leurs charges fixes professionnelles ». Et ce, sur un modèle similaire à celui déployé lors du premier confinement.

Vers un plan montagne

Le Premier ministre Jean Castex a aussi annoncé le lancement au printemps d’un plan d’investissement pour le tourisme de montagne. Objectif : proposer une « offre plus verte, diversifiée et compétitive », de concert avec les territoires et les entreprises. La France a perdu du terrain par rapport à d’autres destinations ski, à commencer par les Etats-Unis et l’Autriche.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique