Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Ryanair : grève le 12 en Allemagne… et dans toute l’Europe le 28

En Allemagne, pilotes et personnels navigants de Ryanair sont appelés à faire grève mercredi 12 septembre, pour obtenir de meilleures rémunérations et conditions de travail. Ils seront imités le 28 septembre par 5 autres pays pour une grève qui s’annonce dantesque pour la low cost irlandaise.

Demain, mercredi 12 septembre, pilotes et personnels navigants de Ryanair en Allemagne sont appelés à faire grève mercredi pour obtenir de meilleures rémunérations et conditions de travail. L’appel à la grève, qui doit durer 24 heures, concerne les quelque 400 pilotes et co-pilotes de la compagnie en Allemagne. Par ailleurs, le personnel volant, environ un millier de personnes dans le pays, est également appelé à cesser le travail mercredi.  « Les salaires sont si bas qu’ils ne permettent pas de garantir un niveau de vie suffisant. A cela s’ajoutent de mauvaises conditions de travail et une pression massive sur les salariés », a estimé Christine Behle du syndicat allemand des services ver.di dans un communiqué séparé.

250 vols annulés depuis l’Allemagne

Le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit (VC) a indiqué dans un communiqué qu’il demande « depuis des mois des améliorations » au niveau des salaires et des conditions de travail. Malgré le « signal clair » lancé lors des grèves du mois d’août, « les négociations restent au point mort. Nous exigeons enfin des solutions », a déclaré Ingolf Schumacher, responsable des négociations salariales du syndicat.

En août, Ryanair avait dû annuler 250 vols au départ et à destination de l’Allemagne quand ses pilotes allemands ont annoncé rejoindre un mouvement de grève européen. Pourtant, entre temps, la compagnie a trouvé des accords en Irlande et en Italie, jugés toutefois insuffisants par le syndicat allemand VC.

La plus grande grève de l’histoire

Enfin, sept organisations syndicales de cinq pays ont décidé, lundi 10 septembre, de mener « la plus grande grève de l’histoire » de la compagnie aérienne irlandaise. Le débrayage aura lieu le 28 septembre. Date qui doit être confirmée demain, jeudi 13 septembre, à l’issue d’une réunion au niveau européen, à Bruxelles. La grève devrait concerner les personnels de cabine et au sol, ainsi qu’une partie des pilotes.

Cinq pays seront concernés : l’Italie, l’Espagne, le Portugal, la Belgique et les Pays-Bas. Là encore, les employés réclament l’application des législations nationales sur le travail et plus des lois irlandaises, moins favorables. Rappelons que la low cost n’a plus de base française depuis 2011, suite au conflit perdu à l’aéroport de Marseille-Provence. Le statut des personnels de cabine, qui ne commencent à être payés qu’au moment du décollage des appareils et non quand ils effectuent des travaux au sol, fait toujours débat.