Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Retraites : les cheminots appellent à la grève le 24 septembre

Plusieurs syndicats du ferroviaire ont appelé à la mobilisation mardi 24 septembre, et menacent de durcir le ton.

Après la grève très suivie des salariés de la RATP, les cheminots rejoignent la contestation contre le projet de réforme des retraites et appellent à la mobilisation ce mardi 24 septembre. L’Unsa ferroviaire, deuxième syndicat de la SNCF, demande aux cheminots de manifester ce jour, sans pour autant faire grève, lors de cette journée nationale d’action de la CGT.

CGT-Cheminots, syndicat majoritaire, et SUD-Rail, eux, sont plus offensifs et appellent à faire grève ce jour-là. Selon l’UNSA, cette première journée est « fondamentale. Comme pour nos collègues de l’UNSA-RATP, elle constituera un premier coup de semonce » à destination du gouvernement, « dans un contexte de changement profond et global du système ferroviaire », en référence à la réforme du rail.

La CGT et SUD Rail en grève

Le syndicat, qui n’a pas voté la grève pour laisser la porte ouverte aux négociations, prévient qu’il n’hésitera pas à envisager « un mouvement de plus grande ampleur », si le gouvernement n’accepte pas de discuter.

La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont quant à eux déposé séparément un préavis de grève non reconductible, du lundi 23 septembre à 20h jusqu’au mercredi 25 septembre, à 7h55 pour la CGT, et à 8h pour SUD. « Mettons-nous massivement en grève pour une autre réforme ferroviaire et une autre réforme des retraites », lance la CGT-Cheminots dans un éditorial sur son site internet.

Les syndicats du rail annoncent également déjà travailler sur une mobilisation plus visible, notamment en Île-de-France. Les impacts sur le trafic francilien et national pour le 24 septembre ne sont pas encore connus.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique