Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Recrudescence de cas de dengue au Vietnam

 » 108 925 cas ont été enregistrés depuis le début de l’année, selon les autorités. »

Le Quai d’Orsay a actualisé ses Conseils aux voyageurs, signalant une recrudescence des cas de dengue dans l’ensemble du Vietnam, y compris dans la capitale, Hanoi. Hô-Chi Minh-Ville est également touchée.

Le ministère de la santé du Vietnam a pris des mesures pour intensifier la pulvérisation des produits détruisant les moustiques, responsables de la propagation de l’épidémie, qui commencent à produire ses effets. Selon une information publiée par le Courrier du Vietnam, le pays a enregistré dans la semaine du 21 au 27 août 6 292 cas de dengue, soit une baisse de 11,4% par rapport à la semaine précédente, signalant ainsi un ralentissement des infections. Les autorités s’attendent toutefois à ce que le nombre de personnes touchées progresse encore, l’épidémie approchant de son pic. 108 925 cas de dengue ont ainsi été déclarés depuis le début de l’année, d’après les chiffres publiés par les autorités. 26 décès ont été enregistrés.

Des précautions à rappeler à vos clients

Les voyageurs se rendant sur la destination doivent donc veiller à prendre certaines précautions. Les symptômes de la dengue s’apparentent à ceux de la grippe, avec notamment une forte fièvre, des maux de tête ou des douleurs articulaires (la prise d’anti-inflammatoire et d’aspirine doit toutefois impérativement être évitée).

Sur son site, le Quai d’Orsay détaille les mesures à prendre pour se protéger des moustiques. Il est ainsi conseillé de porter des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide. Les produits répulsifs cutanés peuvent aussi être utilisés.

Il faut enfin veiller à protéger son logement ou son hébergement en détruisant les sites potentiels de reproduction des moustiques (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs), et en prévoyant d’emporter dans sa valise des moustiquaires, diffuseurs électriques et autres serpentins anti-moustiques.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique