Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Qui sont les fortunes du tourisme ?

 » Comme chaque année, le magazine Challenges sort son classement des 500 plus grandes fortunes professionnelles de France. On y retrouve plusieurs grands noms du secteur. Avec un constat : dans le tourisme, les fortunes sont surtout celles de l'hôtellerie. »

Il ne faut pas attendre longtemps avant de voir émerger le premier acteur du tourisme dans le classement des plus grandes fortunes françaises publié par le magazine Challenges. Du haut de ses 46900 millions d’euros, Bernard Arnault, le patron du géant du luxe LVMH, occupe la première place.

S’il n’a pas construit sa fortune sur cette seule activité, le groupe est aussi présent dans l’hôtellerie via LVMH Hotel Management, fondé en 2010, opérateur hôtelier des Maisons Cheval Blanc, présentes à Courchevel, Saint-Barthélemy et aux Maldives. Repreneur de l’ex-Samaritaine, à Paris, le groupe LVMH doit y ouvrir un cinq-étoiles.

Arrive ensuite Jacques-Antoine Granjon, cofondateur de Vente-privée.com, qui détient toujours 30% du site de ventes événementielles, distribuant notamment du voyage. En hausse par rapport à l'an dernier, sa fortune s’élève à 1,6 milliard d’euros. En rachetant trois théâtres, Jacques-Antoine Granjon a aussi mis le pied dans le marché du MICE. 67e au classement l’an dernier, il occupe cette année la 49e place.

Des hôteliers, et des investisseurs

Autre figure emblématique du secteur, Dominique Desseigne, à la tête du groupe Barrière, comptant 34 casinos, 16 hôtels et 120 restaurants, talonne la famille de Rotschild, à la 111e place. S’il perd huit places au classement par rapport à l’an dernier, sa fortune a elle grimpé à 770 millions d’euros, le foncier s’étant beaucoup valorisé, indique le magazine Challenges.

Gérant une centaine d’hôtels 2 à 4 étoiles, mais aussi le Concorde Montparnasse, Didier Ferré, du groupe éponyme Ferré Hôtels, se place à la 130e place, avec une fortune, elle aussi en hausse de 650 millions d’euros. Il est suivi à la 154e place par Pierre Esnée et de sa famille, de SD2P, propriétaires entre autres du Lancaster, du Sofitel Paris Baltimore, et possédant aussi des parts dans une centaine d’hôtels. Il a aussi investi dans la start-up Wombee, qui développe un réseau social pour voyageurs et City Scoot, précise Challenges. Avec quelque 550 millions d’euros, il partage la 154e place du classement avec Marie Farines, du groupe Privilèges, qui gère 42 établissements AccorHotels. Une 154e place décidément très disputée : on y trouve aussi Michel Reybier, associé notamment aux Mob Hotels développés par Cyril Aouizerate.

Progressant de la 230e à la 169e place, on trouve un autre franchisé AccorHotels, Stanislas Rollin, de Boissée Finances (500 millions d’euros). Il contrôle 75 hôtels en France, en Suisse, en Belgique et en Espagne et huit centre de Thalasso Thalazur. Il a aussi ouvert son premier cinq étoiles. Progression fulgurante également pour Olivier Carvin, du groupe Maranatha, qui passe de la 363e à la 208e place, avec une fortune de 400 millions d’euros. L’hôtelier a fortement accéléré son développement ces dernières années, en multipliant notamment les acquisitions, sur un business modèle bien spécifique.

Gérard Brémond à la 382e place

Figurent également au classement Jean-Louis Costes qui possède les hôtels du même nom (231e place, 360 millions d’euros), Jean-Bernard et Cécile Falco, de Paris Inn Group (350 millions, à la 235e place), Jacques Gad et François Roblin, qui possèdent notamment 1500 chambres franchisées AccorHotels (350 millions d’euros, à la 235e place), Hubert Guillard, propriétaire entre autres du Burgundy et du 5-Codet (même classement). Ayant notamment investi dans Belambra, Hélène Martel-Massignac de la Holding Caravelle, se positionne à la 261e place (330 millions d’euros). Célèbre propriétaire du Negresco, Jeanne Augier, toujours propriétaire de 98% du palace, prend la 280e place du classement (300 millions d’euros). A noter également la présence au classement d’autres noms bien connus du secteur : Gérard Brémond, président de Pierre et Vacances Center Parcs (382e position, 195 millions d’euros), suivi de Paul Dubrule, cofondateur d’Accor (même classement) avec Gérard Pélisson (382e, 195 millions d’euros), ou encore Olivier Ginon à la tête du poids lourd de l’événementiel et du tourisme d’affaires GL events (425e place, 165 millions d’euros).

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique