Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Pandémie : ADP revoit encore à la baisse ses hypothèses de trafic

Le Groupe ADP, qui a déjà perdu plus de la moitié de son chiffre d’affaires sur les neuf premiers mois de l’année, a revu à la baisse ses hypothèses de trafic pour Paris avec une chute pouvant aller jusqu’à 70% en 2020.

L’hypothèse de trafic à Paris Aéroport pour 2020 « est revue à la baisse d’environ -63% à une fourchette comprise entre -65% et -70% », a indiqué le groupe dans un communiqué, confirmant que le trafic dans les aéroports parisiens pourrait ne revenir au niveau de 2019 « qu’à la fin de la période comprise entre 2024 et 2027 ». « L’impact sur le chiffre d’affaires consolidé du groupe en 2020 serait d’environ -2,3 à -2,6 milliards d’euros », a précisé le groupe.

Un chiffre d’affaires en baisse de plus de 50% depuis le début de l’année

Sur les neuf premiers mois de l’année, la baisse du chiffre d’affaires consolidé de l’ensemble du groupe, qui gère directement ou indirectement plus d’une vingtaine d’aéroports dans le monde, est de 52,7% à 1,669 milliards d’euros. « Compte tenu de sa trésorerie disponible, le groupe n’anticipe pas de difficultés de trésorerie à court terme », précise-t-il.

Les tests antigéniques constituent un espoir de relance du trafic pour le secteur aérien, et ADP a annoncé que ces nouveaux dispositifs seraient déployés à partir du 26 octobre. À l’aéroport de Marseille-Provence, des expérimentations sont déjà en cours depuis cette semaine.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique