Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Où rediriger vos voyageurs

Parmi les clients qui avaient choisi de débuter l’année en Asie du Sud-Est, beaucoup ont préféré un report à une annulation.

La nature n’aime pas le vide. Une semaine seulement après le terrible raz-de-marée qui s’est abattu sur les plages de Phuket, Krabi et Phang Nga (sur la côte sud-ouest de la Thaïlande), les touristes commençaient déjà à se replier sur la côte sud-est du pays, particulièrement sur l’île touristique de Koh Samui, certains allant même jusqu’à dormir sur les plages en attendant que des chambres se libèrent ! Selon les autorités thaïlandaises, entre 30 000 et 35 000 touristes arriveraient chaque jour à Koh Samui, alors que la capacité hôtelière n’est que de 13 000 chambres. Les spécialistes de l’Asie, comme Asia ou Voyageurs Associés, confirment proposer cette alternative balnéaire à leurs clients à l’issue des traditionnels circuits en Thaïlande. Mais nous avons beaucoup de mal à trouver des disponibilités, remarque Jacky Pilo, directeur de Voyageurs Associés.

Beaucoup de reports sur les Caraïbes…

Reste que la plupart des touristes ayant modifié leurs réservations depuis le drame ont renoncé à se rendre en Asie du Sud-Est. Les professionnels du tourisme se veulent néanmoins optimistes. Alors que nous avons laissé le choix à nos clients d’annuler, de reporter leur voyage ou de choisir une autre destination, nombre d’entre eux ont décidé de partir ailleurs, explique Adeline Cannère, porte-parole de Fram. S’il est encore difficile de chiffrer avec précision le nombre de personnes ayant opté pour une nouvelle destination, il semble en revanche que ces reports de dernière minute aient profité en priorité aux Caraïbes (République dominicaine, Cuba, Antilles françaises), au Brésil, au Mexique, à l’Egypte (mer Rouge) et à l’océan Indien. Nouvelles Frontières confirme enregistrer davantage de reports que d’annulations, lesquels s’effectuent essentiellement vers les Caraïbes.

…et vers la Réunion et Maurice

Même tendance chez Tourinter. 25 % des clients qui devaient se rendre aux Maldives et qui ont annulé se sont reportés vers les Caraïbes et, dans une moindre mesure, vers Maurice et la Réunion, explique Gérard La Rocca, PDG de Tourinter, qui a également enregistré des annulations à Maurice !

Reste que d’une destination à l’autre, les TO ne s’y retrouvent pas forcément, un forfait en République dominicaine n’atteignant pas (et de loin) le montant d’un séjour aux Maldives. Nous remboursons naturellement la différence, explique Bruno Gallois, DG de Marsans. Nombreux sont aussi les clients qui, avant de choisir une nouvelle destination, annulent leur séjour. Or il arrive malheureusement que les agences ne jouent pas le jeu en proposant une nouvelle destination chez un autre TO, dénonce un voyagiste.

Il semble en revanche que les voyageurs qui avaient choisi de commencer l’année par un séjour en Asie du Sud-Est soient peu enclins à se replier sur la France. Selon Gérard Brémond, président de Maison de la France, les personnes qui avaient fait le choix d’un séjour balnéaire privilégieront une destination semblable plutôt qu’une semaine de ski. Quitte à attendre l’année prochaine pour partir au soleil.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique