Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

MSC Croisières : « Nous entrons dans une nouvelle phase de notre développement »

La compagnie de croisières créée en 2003 fait évoluer sa stratégie, basée sur des produits plus haut de gamme que ses concurrents directs.

A l’aube de l’année 2018, MSC Croisières se languit de sa prochaine livraison. « Nous préparons l’arrivée du MSC Seaview, qui sera inauguré le 2 juin dans le port de Civitavecchia (Italie). Après une fin d’année 2017 animée par la livraison du Seaside, 2018 s’annonce tout aussi excitante ! », explique Patrick Pourbaix, directeur général France, Belgique et Luxembourg de MSC Croisières.

En effet, la compagnie de croisières basée à Genève (Suisse) recevra au total 12 nouveaux paquebots d’ici à 2026. « La compagnie entre dans sa deuxième phase de développement. Pendant les 15 premières années, nous avons veillé à installer nos produits, à les affiner. Désormais, nous déployons notre vision de la croisière« , explique le DG. Sur cette période, MSC Croisières doublera sa flotte mais triplera sa capacité en nombre de passagers. MSC deviendra alors la troisième plus grande compagnie au monde.

La barre des 200 000 clients presque atteinte

Dans les allées de l’IFTM Top Résa, en septembre dernier, Patrick Pourbaix rêvait de franchir la barre des 200 000 clients français en 2017. « Malheureusement, à cause de problèmes de stocks, nous nous sommes arrêtés à 197 000 clients (+20%). Mais nous sommes satisfaits : nous avions mis la barre plus haut que l’objectif fixé par le siège », explique l’ancien directeur général adjoint du concurrent direct de MSC, Costa Croisières.

La compagnie de croisières se félicite de l’augmentation du panier moyen à hauteur de 6% (14% en deux ans). « Plus les bénéfices sont importants, plus nous pouvons investir dans le côté Premium de nos bateaux. C’est vraiment notre positionnement. D’ailleurs, nous assumons de vendre nos croisières environ 10% plus cher que nos concurrents. Mais tout cet argent est réinvesti dans l’innovation », justifie Patrick Pourbaix. Yacht club – dont la clientèle française est la première consommatrice – l’application MSC For Me, la technologie, les futures livraisons de navires… MSC se montre particulièrement dynamique dans l’innovation du produit croisière.

Tripler l’activité sur la France

L’innovation pour la compagnie passe aussi par le développement d’un autre pôle d’activité en Europe. Avec 22 départs programmés depuis Le Havre (France), MSC Croisières a misé gros sur le port normand. « Et nous sommes ravis : la plupart de nos départs sont pleins (soit environ 5000 pax). Nous avons obtenu des cabines supplémentaires et nous n’hésiterons pas à en demander un troisième stock. Je suis convaincu que Le Havre a un fort potentiel de développement, notamment avec les itinéraires originaux proposés (vers l’Espagne, le Portugal, la Grande-Bretagne…) », détaille Patrick Pourbaix.

De façon plus générale, MSC nourrit des ambitions plus fortes sur la France. « Actuellement, la France est notre deuxième marché, ex-æquo avec l’Allemagne. Mais l’écart se réduit avec notre premier marché, l’Italie. Selon moi, nous pouvons tripler notre activité, c’est-à-dire accueillir entre 500 et 600000 clients, d’ici à 2026« , estime Patrick Pourbaix. La compagnie de croisière remporte aussi un franc succès aux Antilles françaises, où elle revendique le statut de leader. « La clientèle antillaise est adepte du produit Premium. Le taux de pénétration dans la région atteint 9% : c’est presque 10 fois plus qu’en métropole ».

Un développement adossé aux agences de voyages

Distribuée par 3450 agences de voyages en France – dont une partie aux Antilles – la production de MSC Croisières sera mise en lumière par les 15 commerciaux de la compagnie pendant toute l’année. « Notre stratégie repose sur le B2B. D’ailleurs, en 2017, le B2C a légèrement reculé, passant de 9,9% en 2016 à 9,7% », chiffre Patrick Pourbaix. « Avec certains réseaux de distribution, nous atteignons une croissance à deux chiffres. Le retail (Carrefour Voyages, Leclerc Voyages, …) progresse d’autant plus ».

Un espace événementiel destiné à accueillir formations et soirées spéciales sera bientôt inauguré dans les locaux de MSC Croisières, à Montrouge. « Nous avons envie de dire aux agences : parlez plus de la croisière ! C’est l’un des secteurs les plus dynamiques du tourisme mondial », lance Patrick Pourbaix. Pour mieux faire connaître son offre, la compagnie maintient les visites de navires et autres éductours – 5000 ont été organisés en 2017. Les meilleurs vendeurs seront aussi invités pour la croisière inaugurale du MSC Seaview, prévue du 3 au 6 juin entre Rome et Marseille.

En 2018, MSC Croisières mise sur ce dispositif et sur la livraison du nouveau navire – qui naviguera en Méditerranée pendant l’été 2018 – pour enregistrer une croissance légèrement en dessous de 20% sur le marché français. « Et cette année, nous dépasserons largement les 200 000 clients ! », sourit Patrick Pourbaix en guise de conclusion.