Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Marsans/Transtours toujours à la fête

Le TO multispécialiste a terminé l’exercice 2004 avec une hausse de 10% de son chiffre d’affaires. Il lance cet été la Bulgarie et la Slovénie.

Avec un chiffre d’affaires de 155 millions d’€ à fin décembre (+10%), Marsans/Transtours termine l’année 2004 avec un bilan plus qu’honorable. « Nous sommes au-dessus de la hausse moyenne de 3,4% des voyagistes membres du CETO, avec un résultat qui devrait approcher 1,5 million d’€ », se félicite Bruno Gallois, directeur général de Marsans/Transtours, soit trois fois plus qu’en 2003. Au total, le TO a fait voyager 150 000 clients cette année (contre 128 000 en 2003), pour un panier moyen à 1000 €, en légère baisse par rapport à l’année précédente. La République dominicaine (55 000 clients) reste le fer de lance du voyagiste, qui proposait des départs de cinq villes françaises en plus de Paris. Vient ensuite la Russie (25 000 clients), bien soutenue par les croisières fluviales. Ce duo est complété par le Mexique et Cuba, qui se maintient tout juste.
Côté Europe, Marsans/Transtours, qui a lancé la Laponie en test cet hiver avec un vol direct vers Rovaniemi, développera cet été ses vols charter vers Prague (opérés avec la compagnie low cost Smart Wings), et ajoutera à sa liste de destinations par la Bulgarie, la Slovenie et le Montenegro. Ces pays compléteront la production vers la Croatie qui s’enrichira de départs de province (Lyon et Nantes).  Très opportuniste, le TO a aussi lancé les Maldives et le Sri Lanka en charter long-courrier pour relayer ses axes forts. Les suites du raz-de-marée en Asie (voir notre événement pages 6 à 9) pourrait finalement amener Marsans/Transtours à se recentrer provisoirement sur ses destinations traditionnelles, avec des reports éventuels vers le Brésil.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique