Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les vols sur les plages de Rio augmentent

Le consulat américain de Rio de Janeiro a lancé, hier, un avertissement à ses citoyens après une série de vols collectifs menés par des jeunes venus des quartiers pauvres sur les plages touristiques de la ville.

L’insécurité sur les plages de Rio ne s’arrange pas. Hier, le consulat américain de rio de Janeiro a donc "alerté les citoyens américains qui voyagent et résident à Rio au sujet d'une augmentation des incidents et agressions dans les zones fréquentées par les touristes", dans un message publié sur son portail Internet.

Le consulat a directement fait référence à plusieurs vols collectifs perpétrés ces derniers jours par des bandes d'adolescents sur les plages de Leblon, Ipanema, Arpoador et Copacabana, dans les quartiers sud, chics et touristiques, de Rio.

600 membres des forces de l'ordre

Débarquant en groupes de 30 à 40, ces jeunes gens font irruption parmi les résidents et vacanciers en maillot de bain, et leur dérobent sous la menace bijoux, portefeuilles ou téléphones portables avant de prendre rapidement la fuite.

Le week-end dernier, le gouvernement de l'Etat de Rio a annoncé le déploiement dans cette zone de 600 membres des forces de l'ordre, dont des policiers militaires membres du bataillon d'intervention, après cette série de raids venus troubler l'accalmie constatée ces derniers mois dans ces quartiers.

De son côté, la police a annoncé qu'elle effectuerait des contrôles dans les autobus reliant la zone sud aux quartiers plus populaires et aux favelas du nord de la ville.

Mise en place d'un commissariat mobile

Par ailleurs, les autorités avaient auparavant annoncé la mise en place d'un commissariat mobile qui circulera le long des plages, pour faciliter le dépôt éventuel de plaintes.

La sécurité s'est globalement améliorée à Rio après des campagnes d'occupation de favelas lancées en 2008 par la police en vue du Mondial-2014 de football et des jeux Olympiques 2016. Mais cette mégapole de six millions d'habitants présente toujours des indices de violence élevés comparé à ceux des villes européennes ou américaines.

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique