Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les ventes dévissent chez les compagnies américaines de croisières (Publié le 03 février 2012)

A deux jours d’intervalle, les leaders mondiaux du secteur, Carnival et Royal Caribbean, ont annoncé avoir constaté un important recul des réservations depuis le naufrage du Costa Concordia.

Le naufrage du Costa Concordia commence à produire ses effets sur les ventes des compagnies de croisière. Après le groupe Carnival (maison-mère de Costa Croisières), qui a annoncé mardi une baisse des ventes de 15% depuis l’accident et estimé que le coût du naufrage risquait d’amputer de 110M£ ses bénéfices, c’est Royal Caribbean Cruises, l’autre géant américain du secteur, qui a fait part hier d’un recul important des réservations, anticipant un impact négatif sur ses résultats annuels.

L'année 2011 s’était pourtant terminée dans le vert pour le groupe, le bénéfice net atteignant 607,4M$, soit 18% de plus que l’année précédente. Avant le naufrage du Costa Concordia le 13 janvier, "la tendance des réservations était soutenue", souligne un communiqué de Royal Caribbean. Mais depuis, "le niveau global des réservations en Amérique du Nord a reculé de 13 à 16% environ comparé à l'an dernier à la même époque". "En Europe, où la couverture média a été plus complète, le recul a été plus élevé, bien que les résultats varient de manière significative par pays", ajoute-t-il. En Asie-Pacifique et en Amérique du Sud les réservations s'inscrivent "en légère baisse".

En France, alors que les compagnies n’avaient pas constaté de ralentissement des ventes durant la semaine suivant l’accident, un sondage en ligne de l’Echo touristique avait montré que trois quarts des répondants s’attendaient à ce que le naufrage du Concordia ait un impact sur l’ensemble des ventes des compagnies.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique