Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les spécialistes du groupe Travel Lab revoient leurs productions

Toujours portées par la croissance mesurée de Travel Lab, les marques spécialistes ont revu leurs gammes pour la saison estivale.

« 2017 est une bonne année », sourit Emmanuel Foiry, le directeur général du groupe Travel Lab (Kuoni, Vacances Fabuleuses, Scanditours/Celtictours, Émotions). Des résultats satisfaisants expliqués en partie par le dynamisme du marché dans sa globalité, et qui permettent au groupe d’enregistrer un chiffre d’affaires de 145 millions d’euros (+4%). Travel Lab devrait dégager un résultat net « léger mais qui se compte quand même en millions d’euros », selon Emmanuel Foiry.

Au-delà de sa marque ombrelle Kuoni, le groupe Travel Lab, peut s’appuyer sur l’activité de ses marques spécialistes. « Les spécialistes, c’est 45 millions d’euros de CA en 2017 », chiffre Barbara Grenie, directrice des marchés pour les TO experts du groupe. Parmi les grandes satisfactions : Scanditours et ses 15 millions d’euros de volume d’affaires. « On enregistre 14% de croissance en nombre de pax. La Norvège et l’Islande sont très demandées (+10%), comme la Finlande (+5%) », indique Emmanuel Foiry.

Donatello proche des 10M€ de CA

La marque jumelle, Celtictours, a également réalisé un bel exercice 2017, avec 4,5 millions d’euros de CA (+20%). « L’Irlande est l’un des succès incontestables avec plus de 3000 pax (+20%), tout comme l’Ecosse (+60%) et ce malgré des paniers moyens élevés », s’étonne Emmanuel Foiry. Seule petite déception : la performance de Vacances Fabuleuses, malgré un CA avoisinant les 16 millions d’euros. Le ralentissement observé sur les Etats-Unis est compensé par une bonne activité sur le à-la-carte et un engouement pour le Canada.

Enfin, la deuxième marque la plus forte du groupe, Donatello, renaît de ses cendres et enregistre une progression de 35% en nombre de pax. « En 2018, on réalisera 10M de CA avec Donatello, comme prévu lors du rachat en 2014 », assure Emmanuel Foiry. Le spécialiste de l’Italie bénéficie même d’un tout nouveau site B2C depuis la fin de l’année 2017, permettant, grâce au forfait dynamique, de construire une escapade à Rome comme un circuit dans les Pouilles.

Une place à prendre au Canada

Même si Emmanuel Foiry revendique « la croissance mesurée d’une société mature » depuis qu’il en a pris les rennes, le groupe Travel Lab nourrit des ambitions pour la saison Été 2018. En effet, une grande partie des productions de toutes ces marques a été revue. D’abord, Vacances Fabuleuses : son succès mitigé en 2017, la concurrence exacerbée sur la destination voire la désintermédiation ont incité l’équipe du Travel Lab a réinventer sa production. « Tous nos circuits accompagnés aux Etats-Unis ont été redessinés. Nous avons aussi largement enrichi nos programmes au Canada, vu la demande. D’autant plus, on peut le dire, qu’avec la fin de Vacances Transat, il y a une place à prendre au Canada », reconnaît Barbara Grenie.

Sur les 18  circuits accompagnés proposés aux USA, 10 sont totalement inédits. Au Canada, VacFab programme 6 circuits, mais aussi 1 itinéraire en train, 6 autotours, ainsi qu’une sélection de séjours (multi-activités, hébergements insolites, …). Dans les pays nordiques, 5 circuits inédits sont proposés en Norvège (ainsi que trois croisières dont deux inédites), 13 autotours sont référencés en Islande et aux Îles Féroé, ainsi que plusieurs itinéraires à travers les pays baltes. Le programme est renforcé en Irlande (3 circuits, 12 autotours) et en Ecosse (2 circuits, 9 autotours). Enfin, Donatello recense 9 circuits, 6 autotours et propose 8 régions italiennes à la carte.

Un nouveau site pour chaque marque

Même s’il revendique son ADN B2B – les deux tiers du chiffres d’affaires sont réalisés avec les agences de voyages – le groupe a peaufiné le positionnement B2C de toutes ces marques spécialistes. Ainsi, en plus du nouveau site de Donatello, chacune a bénéficié d’une refonte de ses plates-formes Internet. « Ils ont tous été repensé : design, moteur, contenus, … Ils sont tous devenus vendeurs grâce à l’outil Dynamik, qu’on a étendu au B2C. On s’attend à de beaux succès notamment chez Donatello et Vacances Fabuleuses », explique Emmanuel Foiry.

Mais le dirigeant l’assure : Travel Lab ne deviendra pas un opérateur B2C. « Déjà parce que ça a un coût très important. Et nous sommes nés B2B. Notre principale force sur le marché, c’est la notoriété de nos marques. Donc nous privilégierons toujours la distribution », éclaircit Emmanuel Foiry. D’ailleurs, le groupe va ouvrir une nouvelle agence aux couleurs de Vacances Fabuleuses, rue de Lobineau, dans le 6ème arrondissement de Paris, d’ici la fin du mois. « Si nous devions envisager de la croissance externe, elle passerait sûrement par la distribution… au sens large du terme », conclut Emmanuel Foiry.

Pour l’exercice 2018, le groupe Travel Lab sera satisfait s’il enregistre une croissance de son chiffre d’affaires située entre 5 et 10%.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique