Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les résultats du groupe TUI freinés par la France

Le premier groupe de tourisme européen avait promis une hausse d’au moins 10% de son bénéfice au cours de l’exercice 2005 clos le 31 décembre dernier. Il a été freiné par une « perte inattendue » de 10M€ en Europe de l’ouest, sa filiale française, le grou


Au cours de l’exrecice 2005 clos le 31 décembre dernier, le  leader européen du tourisme TUI n’ a pas atteint ses objectifs.
Le bénéfice net a baissé de 13,5% , à 494,8 M€ et le bénéfice d’exploitation (EBTA) de 8,7%, à 485,7 M€, pour un chiffre d’affaires de 19,62 milliards d’euros, en hausse de 8,7% sur un an.   Pour le tourisme, son activité vedette, qui représente 70% du chiffre d’affaires global, le bénéfice d’exploitation a crû de seulement 2%, à 360M€. Or TUI avait promis au moins 10%. A Francfort, l’action a perdu hier plus de 3%.

La France où TUI est présent avec le groupe Nouvelles Frontières a été montrée du doigt et notamment à cause des émeutes de décembre dernier auxquelles sont imputées les baisses de réservation de fin d’année. Le patron de TUI Michael Frenzel a cité, pour décembre, un effondrement du chiffre d’affaires de 20% en France par rapport à la même période l’année précédente.  Au global, la perte d’exploitation du groupe Nouvelles Frontières pour l’année 2005 s’élève à 3M€ (contre un gain de 14M€ au cours de l’exercice 2004). Il faut y ajouter une grosse charge exceptionnelle de 37M€ lié au renouvellement de la flotte de Corsair. Une opération coûteuse, mais qui permettra, à terme, des économies de carburant d’environ 15%, soit 20 M€. TUI promet un retour aux bénéfices cette année en France, avec notamment des réductions de coûts (un plan d’économies assorti d’un projet de plan social concernant 50 postes a été présenté en janvier dernier).
La partie n’est toutefois pas encore gagnée vu les chiffres des réservation d’été publiés il y a deux semaines. Les prise de commande estivales seraient à ce jour en baisse de 4,8% pour l’ensemble du groupe NF, sachant que les ventes de forfaits (pour les marques TUI et Nouvelles Frontières), qui constituent le gros du chiffre d’affaires, sont en légère progression, selon Jean-Marc Siano, directeur du pôle tour opérating. En revanche, les ventes de vols secs reculent nettement, vers la Réunion surtout où sévit l’épidémie de chikungunya.

Le groupe TUI assure qu’au final, ses bénéfices dans le tourisme augmenteront cette année, avec l’objectif confirmé d’un bénéfice d’exploitation de 700 millions d’euros en 2008. Michael Frenzel ne s’est en revanche pas risqué à faire une prévision de résultat pour l’ensemble du groupe, arguant d’incertitudes dans l’autre grande activité du géant, le transport maritime. TUI vient d’accéder au 5e rang mondial du secteur; en achetant l’armateur canadien CP Ships. Enfin, le chiffre d’affaires du groupe pourrait pour sa part atteindre 22 milliards d’euros cette année, dont 15 milliards dans le tourisme et 7 dans le transport maritime. Ces deux activités avaient représenté 18,2 milliards de chiffre d’affaires en 2005. La croissance sera surtout organique, même si Michael Frenzel n’exclut pas totalement de nouvelles acquisitions.

Dans la même rubrique

Laisser un commentaire