Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les investissements touristiques reculent en 2015

 »

Une baisse oui, mais pas un effondrement. En 2015, les investissements touristiques ont atteint 12,6 milliards d'euros, soit un léger recul de 3,4% (440 millions d'euros) par rapport à l'année précédente, révèle Atout France dans son Tableau de bord des investissements touristiques, publié le 14 novembre. Le secteur pèse ainsi 4,8% de l’investissement total en France.

Fin de cycle

Dans le détail, la baisse de 2015 est principalement imputable aux équipements (musées, centres de congrès, monuments mais aussi casinos, thermes, remontées mécaniques). En valeur relative, ce sont eux qui ont le plus souffert (-8,2%), contre -3,7% pour l'hébergement marchand (hôtels, résidences de tourisme, campings, gîtes, villages vacances) et -3,6% pour les résidences secondaires. 

Un recul qui s'explique dans certains secteurs, comme l'hôtellerie de plein air et les résidences de tourisme, par "l’arrivée à terme d’un cycle de croissance ou de transformation de leur modèle économique d’exploitation". Dans l’hôtellerie, le recul est aussi lié à "la fin d’une période d’investissement résultant de la mise en place du nouveau classement", ainsi qu'à "la fin de rénovations majeures dans les segments haut de gamme et luxe".

Une légère hausse attendue pour 2016

Dans son rapport, Atout France précise par ailleurs que "le dernier trimestre 2015 a subi de plein fouet le choc lié aux attentats de Paris en novembre 2015. Les taux d'occupation ont plongé, générant également dans leur sillage le report de certains programmes de travaux". 

Bonne nouvelle, la tendance devrait s'inverser cette année. "Les perspectives 2016 restent positives (+1,1 %) dans un contexte conjoncturel pourtant complexe", souligne l'organisme de promotion de l'Hexagone.

Il y a un peu plus d'un an, le gouvernement lançait un dispositif d'investissement de près d'un milliard d'euros sur les cinq années à venir, avec trois cibles prioritaires : l’hébergement, les équipements et les infrastructures, ainsi que les entreprises. 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique