Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Les agences enseigne Jet tours sont-elles condamnées ?

Le plan de transformation en cours chez Thomas Cook France prévoit le passage sous enseigne unique Thomas Cook pour l'ensemble du réseau de distribution. Mais les agences enseigne Jet tours pourront prendre leur temps, promet Michel Rességuier, président du groupe.

La nouvelle stratégie de marque de Thomas Cook France condamne, a priori, les agences enseigne Jet tours puisque Thomas Cook devient la marque unique du réseau de distribution, quand Jet tours récupère pour sa part l'ensemble du tour-operating.

Les enseignes Jet tours devraient donc disparaître au fur et à mesure des renouvellements de contrat avec les franchisés, qui devront adopter la marque distributrice nationale Thomas Cook.

Tout pour Thomas Cook

"Mais nous n'allons pas brusquer nos affiliés", a expliqué Michel Rességuier dans une interview à l'Echo touristique. Autrement dit, les agences enseigne Jet tours, qui sont une centaine au total, pourront prendre leur temps pour le changement d’enseigne.

"Je fais le pari qu’elles vont se rendre compte d’elles-mêmes que le changement proposé est intéressant", poursuit-il.

"Les investissements sur la distribution vont porter uniquement sur la marque Thomas Cook. Le nouveau site Internet à venir au printemps prochain sera Thomas Cook avec beaucoup d’animations commerciales. Pour bénéficier des avantages liés à cette stratégie de marque, il faudra renoncer à l'enseigne Jet tours. Cela va s'imposer de soi-même", espère Michel Rességuier.

Un manque de dialogue

Interrogé, Francis Gallo, directeur général de Sembat Voyages (trois agences enseignes Jet tours) et vice-président du réseau Manor, regrette "le manque de dialogue" avec la direction de Thomas Cook France à ce sujet. "Nous avons un rendez-vous le 10 décembre qui portera sur le contrat unique de distribution que Thomas Cook veut mettre en place, mais nous ne savons pas encore quels en seront les contours malgré nos relances", indique-t-il.

Le principal point d'achoppement porte sur le périmètre d'activités prévu dans la nouvelle version. "Actuellement, le contrat-cadre qui nous lie (et qui a été prolongé jusqu'à fin 2014, ndlr) permet aux agences affiliées Thomas Cook de revendre les TO du groupe. Si demain doivent être inclus dans le nouveau contrat toutes les activités (aérien, SNCF, back office …), alors ça sera non. L'idée n'est pas de déshabiller Manor", précise Francis Gallo, qui prône un dispositif à "deux échelles" : un contrat pour les franchisés 100% Thomas Cook et un contrat plus light pour les affiliés.

Si cette solution était retenue, il ne verrait alors aucun inconvénient à baisser l'enseigne Jet tours pour accrocher de celle de Thomas Cook. Dans le cas contraire, il resterait uniquement Manor.  

Séduire pour convaincre

"J’offre un changement", affirme de son côté le président de Thomas Cook France. J’espère qu’il sera suffisament attractif pour séduire les enseignes Jet tours et les inciter à basculer sous enseigne Thomas Cook. Mais, je ne leur mettrai pas la pression. Ça peut prendre trois à dix ans, ce n’est pas un problème". Difficile cependant d'imaginer que les contrats d'enseignes Jet tours puissent, de nouveau, être prolongés …

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique