Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

L’édito de Dominique Gobert : La femme, avenir du tourisme…

Très franchement, je me suis souvent demandé à quoi servait cette Organisation Mondiale du Tourisme, si ce n’est trouver une occupation lucrative à quelques grands fonctionnaires…

Mais l’OMT est toujours à la pointe de l’innovation. Dans sa dernière publication, cette honorable institution vient d’avoir une grande et belle idée pour la reprise du tourisme mondial. Dans ses nouvelles « lignes directrice », l’OMT prône et personne ne rit, « l’autonomisation de la femme au cœur de la reprise du tourisme » !

Mais oui, mais oui. Fallait y penser. D’ailleurs, si je comprends bien, ces nouvelles lignes directrices vont, je cite, « aider à la fois les pouvoirs publics et les entreprises à mieux répondre aux besoins des femmes du secteur du tourisme. » Tous ces braves gens s’y sont mis à plusieurs, le Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement, l’agence allemande de coopération internationale et ONU-Femmes.

Dominique Gobert, éditorialiste

Tout ceci part d’un bon sentiment, c’est vrai, d’’autant qu’il s’agit d’assurer un relèvement inclusif et résilient des impacts de la pandémie. Caramba. Résilient et inclusif ?

Il est vrai que cette pandémie a touché… tout le monde. Néanmoins, il semble bien que, selon l’OMT, les femmes ont été touchées de manière disproportionnée par les pertes d’emploi et qu’elles représentent une grande part de la main-d’œuvre du secteur du tourisme, avec une plus forte concentration dans les emplois les moins qualifiés et les moins bien rémunérés, C’est vrai, dans l’ensemble, mais fallait-il attendre cette grande découverte de la part de l’OMT ?

D’ailleurs, au sein même de l’Organisation, quelle est la place des femmes ? Il me semble bien que le Secrétaire Général de l’Organisation soit un bonhomme, n’est-il pas ?

Ce même Secrétaire Général, dans la dernière publication de l’OMT, lequel croit dur comme fer à la reprise du tourisme mondial, aime bien les banalités et les lieux communs.

« La reprise du tourisme doit être générale et ses retombées profiter à tous. Le tourisme a démontré être un véritable fer de lance de l’égalité des sexes ; avec ces nouvelles lignes directrices, les pouvoirs publics et les entreprises vont pouvoir mettre à profit la force du secteur comme moteur de l’autonomisation des femmes alors que le monde est en train de s’ouvrir à nouveau. ».

Si j’en crois la situation actuelle du monde, je ne suis pas sûr que le monde soit en train de s’ouvrir, à moins de considérer qu’une guerre qui risque de provoquer un chaos mondial est un signe d’ouverture. Au passage, je remarque que le Covid semble avoir complètement disparu des préoccupations du monde… Après les plateaux de télé et radio envahis par les plus grands virologues et médecins, ces derniers cèdent maintenant la place aux militaires et experts en gueroyerie de toutes sortes.

En revanche, je n’y vois pas beaucoup de femmes…

Sans doute un oubli !

Bon, c’est vrai, c’est mon côté taquin. Il n’empêche que, même si l’OMT semble découvrir une évidence qui dure depuis des siècles, l’initiative a le mérite d’exister.

Encore faudrait-il, une fois pour toutes, que les états fassent appliquer ce principe fondamental de l’égalité indéniable entre êtres humains.

Pas seulement dans le tourisme, « vecteur d’égalité » entre femmes et hommes !

Ainsi soit-il.

1 commentaire
  1. Spatafora dit

    A chaque fois que je lis vos éditos je constate que vous mettez très souvent le doigt là ou ça fait mal .Moi aussi j’aimerai connaître la parité existant au seing de l’OMT .Auriez vous le renseignement .merci
    Michel Spatafora

Laisser un commentaire