Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Le tourisme créatif, un potentiel peu exploité

Ateliers de cuisine, de peinture, d’arti-sanat… De plus en plus de voyageurs souhaitent découvrir une destination en participant à des activités créatives.

«De plus en plus de voyageurs souhaitent découvrir la culture locale en participant à une activité créative. Ils veulent vivre des expériences uniques » explique Caroline Couret, du réseau Creative Tourism Network. Participer à des ateliers de cuisine, de peinture, d’artisanat, voyager en compagnie de photographes professionnels ou participer à un stage de création musicale… Ces activités réalisées lors de voyages, regroupés dans le concept de tourisme créatif, recoupent une grande partie des nouveaux besoins exprimés par les voyageurs, comme la recherche de sens, de contact humain ou d’authenticité. Pourtant, la visibilité de ce type d’offres, comme leur intégration dans les circuits de distribution, reste faible.

Pour l’instant, l’offre de tourisme créatif est principalement portée par les territoires : Kreativ Reisen en Autriche, Barcelona Turisme Creatiu en Espagne, Creativ Tourism Thailande… L’association ADCEP a ainsi créé il y a près d’un an le site Creativeparis.info, qui regroupe plus d’un millier d’offres de stages et d’activités dans la capitale. Le site comptabilise environ 6 000 visites uniques par mois, dont 70 % de Français. Mais faute d’un relais important sur la toile, auprès du grand public, ou des clientèles étrangères, cette offre pourrait rester confidentielle. « Est-ce que le consommateur va penser à taper tourisme créatif dans Google demande ainsi Philippe Fabry, responsable e-tourisme chez Atout France. Pour aller plus loin, on a besoin d’une offre agrégée (…). Il faudra aussi articuler de manière intelligente les contenus éditoriaux et marchands ».

L’OFFRE : MISER SUR LE DÉVELOPPEMENT RAPIDE

En Autriche, le site Kreativ Reisen propose déjà de réserver en ligne certaines activités et diffuse un magazine sur le sujet à 15 000 exemplaires par an. En Espagne, le réseau Creative Tourism Network conçoit des séjours « créatifs » en partenariat avec Kuoni, ou d’autres voyagistes travaillent désormais avec des voyagistes « mainstream » qui intègrent des offres créatives dans leurs produits. En France, l’offre la plus aboutie est certainement celle du CDT 93. En 2012, plus de 9 000 participants ont été séduits par des balades urbaines autour du graffiti, des stages chez des jeunes créateurs de mode ou des visites d’entreprises ou d’ateliers. Les produits, disponibles et en ligne, sont construits en partenariat avec des artistes, des entreprises comme la RATP ou Airbus et des associations comme Savoir-Faire et Découverte ou Franciade. Mais la distribution peut s’avérer compliquée. « Certaines entreprises avec qui nous travaillons ne nous proposent pas des dates régulièrement et sont susceptibles d’annuler en raison d’une commande, d’un projet de dernière minute » explique Mathilde Christnacht, responsable du pôle développement pour le CDT.

La semaine dernière, la plupart des participants à la deuxième conférence internationale sur le tourisme créatif misaient toutefois sur le développement rapide de cette forme de voyage. « La crise accélère les évolutions en matière de consommation et on sait que les comportements adoptés perdurent après les crises » rappelait ainsi Philippe Fabry, chargé de mission e-tourisme chez Atout France.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique