Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La neige sème la pagaille dans les transports parisiens

Les chutes de neige exceptionnelles de la journée de mardi impactent fortement le réseau de transports franciliens.

Jusqu’à 13 centimètres de neige ont été relevés sur les pistes des aéroports de Roissy et d’Orly, en région parisienne. L’épisode neigeux qui a frappé la partie nord de la France a pris le dessus sur l’organisation des transports franciliens.

Le métro parisien est légèrement impacté. Les RER sont aussi touchés avec 2 trains sur 5 sur la ligne A, et 3 trains sur 4 sur la ligne B (l’interconnexion à la Gare du Nord a été fermée). Les lignes 5 et 6 du tramway ne fonctionnent plus. Le trafic de bus est totalement interrompu jusqu’à nouvel ordre dans la capitale.

Conseil du ministère : ne pas prendre la route

Après la suppression de plusieurs TGV au départ et à l’arrivée de la gare Montparnasse, et notamment en direction de Bordeaux et de Nantes, la SNCF a décidé de réduire la vitesse sur les lignes TGV Atlantique, Nord, et Est-européenne ainsi que sur certaines liaisons Intercités vers le centre de la France. Compter entre 15 minutes et 2h30 de retard sur les heures d’arrivée prévues. Des trains en provenance de Rouen et du Havre ont aussi été annulés à la gare Saint-Lazare. Sur les pistes des aéroports parisiens, de légères perturbations n’impactant pas spécialement l’activité aéroportuaire sont constatées. Néanmoins, les accès par la route et les transports en communs sont compliqués.

La route ne semble pas être une meilleure solution puisque jusqu’à 2000 personnes ont passé la nuit sur la N118, dans l’ouest de Paris, encore totalement bloquée, comme l’A86 à hauteur d’Antony. Frédéric de Lanouvelle, porte-parole du ministère de l’Intérieur, a demandé aux automobilistes, dans plusieurs grands médias, « [qu’ils] ne prennent pas leur voiture ».

La neige ne fait pas oublier la crue

Les monuments parisiens sont aussi impactés par les chutes de neige. Après avoir fermé ses portes hier, la Tour Eiffel devrait rouvrir en début d’après-midi. Pour se tenir au courant en temps réel, le plus efficace reste de suivre le fil Twitter et la page Facebook de la Dame de Fer. Le reste de l’offre touristique parisienne semble en état de marche, hormis les activités déjà impactées par la crue de la Seine.

Pour rappel, les gares de la ligne C du RER (Saint-Michel Notre Dame, Musée d’Orsay, Invalides, Champ de Mars, Avenue du Président Kennedy et Boulainvilliers) sont fermées au moins jusqu’au 9 février. Les Vedettes du Pont Neuf, les Vedettes de Paris, le service Batobus, les Bateaux Parisiens (jusqu’au 11 février), les Bateaux Mouches (jusqu’au 8 février) et la Marina (jusqu’au 7 février) n’opèrent plus.

L’épisode neigeux va perdre en intensité, malgré des chutes de flocons annoncées dans l’après-midi. Ce sont maintenant les gelées qui menacent la région parisienne. La température pourrait en effet baisser jusqu’à -10 degrés localement dans la nuit en Île-de-France.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique