Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La médiation entre dans sa phase finale

L ‘Assemblée Générale constitutive est prévue le 12 décembre, date à laquelle sera également présenté le médiateur. Le dispositif sera opérationnel le 1er janvier.

C’est un long processus. Un an après l’installation de la commission de médiation de la consommation par l’ancien secrétaire d’État au Tourisme, Hervé Novelli, le système de médiation dédié au voyage est sur le point de voir le jour. Après avoir signé la charte de médiation le 18 juillet, les trois organismes fondateurs (Snav, Ceto, Fnam) recherchent activement le futur médiateur. « Nous poursuivons nos consultations. Nous en avons déjà vu deux », indique Georges Colson, président du Snav. On sait que l’un des deux candidats est Raymond Viricelle, l’ancien médiateur des communications électroniques. Le médiateur doit en effet être une personnalité aguerrie et indépendante du secteur du tourisme. Son service devrait avoir à traiter environ 2 000 réclamations par an, selon les estimations du Snav, du Ceto et de la Fnam. Pour cela, il disposera d’un budget annuel de 150 000 euros financé à part égale par les 3 institutions, auquel s’ajouteront les frais payés par les professionnels pour chaque dossier (60 euros pour les adhérents et 160 euros pour les non-adhérents). Le service sera en revanche gratuit pour le consommateur. « Tous les professionnels du tourisme sont engagés dans ce système. Des formations sont prévues sur la médiation pour les agences », explique Georges Colson. L’Assemblée Générale constitutive de l’association de la Médiation du tourisme et du voyage se tiendra le 12 décembre. Le médiateur sera présenté à cette occasion et le service sera effectif le 1er janvier pour couvrir les litiges de la saison d’hiver.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique