Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La France dépense moins que l’Allemagne mais plus que l’Italie

Les dépenses liées aux voyages d’affaires vont augmenter tout au long de l’année 2013 dans la plupart des pays d’Europe, à l’exception notable de l’Espagne, l’Italie et … la France. Selon GBTA, il faudra attendre 2014 pour renouer avec une croissance stable.

2013 ne fera pas de miracle en France. Selon l’étude semestrielle publiée par GBTA (Global Business Travel Association), qui regroupe 5 000 membres, la France accusera un recul des dépenses liées aux déplacements professionnels de l’ordre de 1,4 %. L’Allemagne devrait donc continuer de caracoler en tête de classement, son économie et son marché du voyage d’affaires enregistrant le taux de croissance le plus élevé en Europe occidentale. Cette progression est particulièrement tirée par les dépenses liées aux déplacements intérieurs (+5,7 % contre +2 % pour les voyages internationaux). Le Royaume-Uni connaîtra lui aussi une embellie cette année avec une hausse de 1,9 % de ses dépenses liées aux voyages d’affaires en 2013. À l’inverse, selon le rapport, le redressement des pays méridionaux que sont l’Espagne et l’Italie restera difficile. Le montant total des dépenses liées aux déplacements professionnels devrait enregistrer un recul significatif (-6,2 % pour l’Espagne et -2,9 % pour l’Italie). 2014 s’annonce en revanche sous de meilleurs auspices. « Nous tablons sur une accélération des dépenses liées aux déplacements professionnels qui devraient renouer avec le niveau atteint avant la crise de la zone euro », prévoit Catherine McGavock, directrice régionale du pôle Europe de GBTA. De l’ordre de + 3,3 % pour les voyages internationaux et de + 5,4 % pour les déplacements intérieurs.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser votre commentaire (qui sera publié après moderation)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans la même rubrique