Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

La Côte d’Ivoire veut parier sur le tourisme

Le pays prévoit d’investir 4,5 milliards d’euros pour faire décoller le secteur et en faire le troisième pôle d’activité du pays.

La Côte d’Ivoire a de grandes ambitions pour son tourisme. Le pays a annoncé son intention d’investir 3 000 milliards de francs CFA (4,5 milliards d’euros) dans le secteur, via un fonds souverain. Objectif de la démarche : faire décoller le secteur pour en faire le 3e pôle d’activité du pays. Et devenir la cinquième destination d’Afrique.

Victime d’une décennie de crise politico-militaire, le tourisme ne représente pour le moment que 5,5% du PIB et 120 000 emplois directs pour une population de 24 millions d’habitants. A l’horizon 2020, le ministre du Tourisme espère doubler le poids du secteur.

Pour développer son tourisme, le pays compte notamment s’équiper de nouvelles infrastructures en construisant des hôtels sur la côte et à l’intérieur du pays, ainsi que plusieurs parcs animaliers, aquatiques et d’attraction. Un projet de marina est également évoqué à Abidjan.

Des nouvelles infrastructures

Le groupe Mövenpick a fait part de son intérêt pour cette région “à fort potentiel” en donnant les premiers coups de pioches du Mövenpick Hotel Abidjan,établissement haut de gamme de 160 clés, qui ouvrira ses portes en 2020. 300 millions ont été débloqués pour la rénovation de l’hôtel Président, et la construction d’un hippodrome ou d’un centre de pêche de loisirs à Yamoussoukro, capitale politique du pays.

Autre levier envisagé pour attirer les touristes : parvenir à baisser le coût  des billets d’avion. « Il faut faire en sorte que les compagnies low cost desservent la Côte d’Ivoire, faire baisser les prix (…) pour cela, il faut créer cette déréglementation (de l’espace aérien) avec l’aide des tour-opérators (…), a souligné le ministre du Tourisme. Sinon, il ne faut pas tenter de mettre la main pour cacher le soleil : les prix » pour aller en Afrique « ne sont pas compétitifs » par rapport à l’Europe ou le Maroc.

En 2016, 2 millions de touristes ont visité le pays : 500 000 locaux et 1,5 million d’étrangers en provenance des pays de la sous-région et de la France. 38% d’entre eux étaient des touristes d’affaires, un segment qui a contribué à la moitié du chiffre d’affaires du tourisme en Côte d’Ivoire en 2016.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique