Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Inde : pré-réservation obligatoire du test PCR pour les voyages depuis la France

Les voyageurs arrivant de France devront bientôt réserver, avant le départ, leur test RT-PCR réalisé à l’arrivée en Inde.

À compter du 20 décembre, les passagers en provenance de France et des autres pays classés « à risque » par le gouvernement indien devront réserver et payer, avant le départ, leur test RT-PCR effectué à l’arrivée, nous indique Action-Visas.

Le portail Air Suvidha, où les voyageurs remplissent le formulaire d’auto-déclaration et téléchargent le résultat du test PCR effectué 72h avant le départ, sera prochainement modifié afin de permettre aux passagers de préréserver le test RT PCR « s’ils proviennent des pays dits « à risque » ou ont visité l’un de ces pays au cours des 14 derniers jours ». C’est ce qu’indique Action-Visas, reprenant ainsi un communiqué publié ce jour par le Ministère indien de l’Aviation Civile.

Afin que les voyageurs et les compagnies aériennes puissent prendre leurs dispositions, le gouvernement indien accorde un délai d’une semaine. L’entrée en vigueur de la mesure est donc, précisément, le 19 décembre 2021 à 23h59.

En date du 9 décembre 2021, les pays classés « à risque » par le gouvernement indien sont : tous les pays européens (Royaume-Uni inclus), l’Afrique du Sud, le Brésil, le Botswana, la Chine, le Ghana, Maurice, la Nouvelle-Zélande, le Zimbabwe, la Tanzanie, Hong Kong et Israël.

Six aéroports concernés

Selon l’ordonnance du Ministère de l’Aviation Civile (MCA), cette mesure concerne pour l’instant six villes métropolitaines. Il s’agit de Delhi, Mumbai Kolkata, Chennai, Bengaluru et Hyderabad dans sa première phase.

En conséquence, « le MCA a demandé à la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGCA) d’informer rapidement les compagnies aériennes de la nécessité de vérification de cette pré-réservation du test RT-PCR », ajoute Action-Visas. Toutefois, si un passager rencontre des difficultés pour effectuer la pré-réservation, « il ne se verra pas refuser l’embarquement ». Mais « il incombera aux compagnies aériennes d’identifier et d’accompagner ces passagers au comptoir d’enregistrement de l’aéroport pour les tests ».

Les vols commerciaux internationaux réguliers de passagers restent suspendus jusqu’au 31 janvier 2022. Seuls des vols internationaux programmés dans le cadre d’accords de bulle de voyage existants, notamment avec la France, demeurent programmés.

 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique