Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Hyperloop : le train du futur passe les tests avec succès

Pourra-t-on un jour relier San Francisco à Los Angeles en 30 minutes ? Une chose est sûre, les résultats des derniers tests de l’Hyperloop permettent d’y croire.

L’information n’a été dévoilée qu’il y a quelques jours, mais elle fait déjà du bruit. La start-up américaine Hyperloop One a réussi le premier test complet de son système à sustentation magnétique.

Pour mémoire, le concept de ce transport futuriste consiste à propulser des passagers dans des capsules maintenues en l'air grâce à des aimants, à une vitesse qui pourrait atteindre 1 200 km/h. L’invention a été relancée en 2013 par le milliardaire Elon Musk, déjà créateur des voitures électriques Tesla et du lanceur de satellites SpaceX.

Le récent test s'est déroulé en mai dans le désert près de Las Vegas. L'engin est parvenu à s'élever au-dessus des rails pendant un peu plus de 5 secondes grâce à la sustentation magnétique, atteignant la vitesse de 112 km/h. L'entreprise a indiqué qu'elle comptait désormais atteindre les 400 km/h sur cette piste d'essai.

Comme un vol dans l'espace

"En créant un vide total, nous avons littéralement mis le ciel dans un tube, comme si vous voliez à 60 000 mètres d'altitude", ajoute l'entreprise Hyperloop One.

La start-up a également annoncé avoir construit un prototype de capsule, faite d'aluminium et de fibre de carbone, destinée à transporter des passagers ou du fret dans les tubes.

Hyperloop One compte parmi ses investisseurs la société française de chemins de fer SNCF, le conglomérat américain General Electric, le fonds souverain russe RDIF et le géant portuaire de Dubaï, DP World Group.

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique