Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Héliades s’ouvre au Maroc et au Sri Lanka

Le tour-opérateur spécialiste des destinations helléniques continue de pousser ses pions dans de nouvelles destinations pour parer à tout événement extérieur.

C’est le succès indiscutable de cet été pour les TO français* : la Grèce, malgré une tension sur les stocks se répercutant sur le prix. « Cet été, environ 130 000 personnes (+5%) sont partis avec Héliades en Grèce », chiffre Jean Brajon, le directeur général du TO, qui faisait son retour à l’IFTM-Top Resa après 3 ans d’absence. « En revanche, la concurrence est vraiment très forte et il est difficile d’aller chercher de nouvelles parts de marché », reconnaît le dirigeant.

D’autant plus que les hôteliers grecs ont profité de l’embellie pour augmenter leurs tarifs et ce, malgré le retour au premier plan de certaines destinations comme la Tunisie. « Le retour du sud de la Méditerranée est une bonne chose pour la Grèce, puisqu’il va permettre de mieux répartir les flux de touristes l’été », analyse Jean Brajon. Mais la guerre commerciale et les crises passées incitent Héliades à poursuivre sa stratégie de diversification, entamée il y a plusieurs années.

Le pari du Maroc

Ainsi, pour l’hiver, Héliades investit le Maroc avec 3 circuits et une sélection d’hôtels et riads. Il renforce aussi sa programmation à Zanzibar, renouvelle le pari des Açores, et tente le coup au Sri Lanka. « Nous proposons deux circuits aux départs garantis à partir de deux personnes, ainsi qu’un hôtel Riu. C’est une destination qui, à terme, pourrait accueillir l’un de nos clubs », reconnaît Jean Brajon.

Car, malgré le succès de son offre Flex (1,5M€ de CA cette année), et la volonté de ne plus dépendre des stocks à risques, c’est bien sur le modèle « affrètement d’avion » que repose encore la stratégie d’Héliades. « Remplir nos avions affrétés reste notre objectif principal », explique Jean Brajon. Au Cap-Vert, où Héliades est leader, un vol Lyon/Nantes/Sal partant le samedi sera déployé à la fin janvier. Le vol entre Paris et Boavista a été décalé au dimanche, au lieu du vendredi, pour coller aux attentes de la clientèle.

Héliades toujours à vendre

En République Dominicaine, en plus de l’incontournable Club Héliades Bavaro Princess, l’un des plus réputés du marché, Héliades a sélectionné 4 appartements dans le pays, dans une volonté de se démarquer de la concurrence. Enfin, à Madère, une destination que le TO veut rajeunir, un Club Héliades ouvrira ses portes à Funchal le 1er mars.

Héliades, qui programme désormais une vingtaine de destinations, est donc en passe de réussir sa mutation de TO spécialiste à TO généraliste. Avant de changer de propriétaires ? « Héliades est à vendre, ce n’est un secret pour personne », conclut Jean Brajon.

*191 489 Français (+4%) dans les îles, alors que la Grèce continentale en a séduit 128 465 (+4%) selon le Seto.