Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Frais additionnels : le top 10 des compagnies aériennes

Selon le rapport publié par IdeaWorksCompany, les compagnies historiques américaines tiennent le haut du pavé, suivies par Air France-KLM.

 

Les options dans l'aérien se développent, à un rythme soutenu.

La dépendance à de telles sources de recettes supplémentaires s’accroit, comme le montre la récente étude d’IdeaWorksCompany, un cabinet spécialisé dans l'amélioration des revenus complémentaires. Selon lui, en 2007, les dix premières compagnies aériennes qui générent le plus de revenus auxiliaires cumulent 2,1 milliards de dollars de gain. Ce chiffre d'affaires des 10 leaders a explosé pour dépasser les 28 milliards de dollars en 2016, contre 26 milliards en 2015. Soit un gain de 2 milliards en un an.

La plupart des dix premières compagnies aériennes intègre le classement grâce à leur programme de fidélisation. Des milliards de dollars sont générés par la vente de miles ou de points aux banques. Ryanair et EasyJet font toutefois l'exception. Les deux low cost, qui n'ont pas de programmes de fidélité, gagnent énormément d’argent grâce aux options proposées sur leur site telles que les réservations de location de voitures et les ventes d'assurance voyage.

Car, autre point intéressant du rapport, paradoxalement les clients sont beaucoup plus enclins à dépenser dans des frais annexes si le tarif de base est présenté comme un tarif low cost. Scott Kirby, PDG de United, précise d'ailleurs que 60 à 70% de ses passagers achètent à un tarif plus élevé lorsqu'ils achètent un billet avec l'option Économie.

Comme le conclut l’étude "l’avantage des revenus annexes, c’est que lorsque les consommateurs ont le choix entre préserver de l'argent ou dépenser davantage, le plus souvent, ils dépensent plus."

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique