Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Etat des lieux des pays sinistrés

« De nombreux hôtels ont été épargnés ou peu endommagés par le tsunami. « L’Echo » fait le point sur les infrastructures touristiques. »

Maldives : 19 hôtels touchés

Les Maldives compte 19 resorts fermés sur 83, situés sur la côte Est. Ils devraient rouvrir, pour les moins touchés, dans un mois ou deux. Sont concernés, sur l’atoll de Malé Nord, les Club Med de Faru et Kani, le Dhonveli Beach, le Four Season (réouverture le 1er avril) et le Soneva Gili Resort & Spa (1er février). Dans l’atoll de Malé Sud, sont fermés le Dhigufinolhu, le Fun Island, le Kandooma, l’Olhuveli Beach & Spa, le Rihiveli, le Taj Exotica Resort & Spa (1er mars), le Veligandu Huraa, le Villivaru. Enfin, le Hakuraa Club et le Medhufushi sur l’atoll de Meemu, le Kihaadhuffaru sur celui de Baa, le Velavaru sur celui de Dhaalu et le White Sands Resort & Spa sur celui d’Ari ne peuvent accueillir de touristes pour l’instant.

Sri Lanka : retour à la normale fin février

La moitié des chambres touchées (7 600) ont été remises en état et les principaux hôtels de la côte Sud et Est seront opérationnels fin février. Sont actuellement fermés le Club Bentota, le Bayroo Beach, le Club Palm Garden, le Confifi Beach, le Triton, le Nilaveli Beach, le Neptune Hotel, le Blue Corals, l’hôtel Club Oceanic, le Coral Reef Beach, le Serendib, le Yala Safari Hotel et les hôtels d’Arugam Bay. L’intérieur du pays, où se déroulent les circuits, est intact et les routes sont accessibles dans le Sud.

Thaïlande : six provinces du Sud frappées

Six provinces ont été frappées : Phuket, Krabi, Phang-na, Trang, Satung et Ranong. Sans oublier l’île de Phi Phi où la majorité des hôtels a été endommagée. A l’inverse, des zones ont été épargnées et constituent une alternative balnéaire : Hua Hin, Pattaya Rayong, Koh Samui, Ko Chang, Koh Samet et Cha-am.

Au total, 12 000 chambres ont été endommagées. A Phuket, sont fermés le Club Med, l’Holiday Inn Resort, le Méridien Beach Resort, l’Horizon Beach, l’Amari Coral Beach Resort, le Burasari Resort. Des hôtels ne sont que partiellement opérationnels : le Sheraton Grande Laguna Phuket, le Chedi Phuket, le Club Andaman, le Banyan Tree, le JW Mariott Phuket et le Dusit Laguna Resort. A Koh Lanta, le Pimalai Resort & Spa et le Royal Lanta Resort ont subi des dommages et le Twin Bay Resort a été détruit.

Les sites de Khao Lak et Khao Sok ont été marqués par les destructions du Sofitel Magic Lagoon, du Theptharo Lagoon Beach Resort, du Mukdara Khao Lak, du Méridien Khao Lak Beach & Spa Resort, du Khao Lak Merlin, du Khao Lak Paradise, du Khao Lak Seaview Resort…

Reste à savoir si les touristes reprendront rapidement le chemin de Phuket car, au-delà des hôtels, nombre d’infrastructures ont été détruites et l’environnement garde des cicatrices. Plusieurs îles et parcs nationaux sont interdits jusqu’à nouvel ordre : Ko Lipe, Ko Surin, Ko Rok Nok, Ko Khai Nok, Phang Nga et Bay Similan.

Seychelles : l’île de Praslin endommagée

Situés sur Praslin, deux établissements devraient rouvrir dans les prochaines semaines : Le Paradise Sun et La Réserve.

Les autres destinations

En Indonésie, le tourisme est quasi inexistant à Sumatra, au coeur de la catastrophe. La situation est normale à Java, Bali, Lombok et sur les îles de la Sonde. En Inde, la côte Est, dotée de peu d’hôtels balnéaires, est en partie touchée. Les principaux sites touristiques ne sont pas côtiers. En Malaisie, tout est rentré dans l’ordre. Les dégâts mineurs constatés à Penang et Langkawi ont été réparés.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique