Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Coronavirus : la France déconseille désormais les voyages en Chine

La carte de vigilance passe en orange pour l’ensemble de la Chine. Les déplacements à Wuhan et dans la province de Hubei restent eux toujours formellement déconseillés.

Face à l’évolution de la situation en Chine, le Quai d’Orsay a une nouvelle fois modifié sa carte de vigilance. Les voyages sont désormais déconseillés sauf raison impérative dans l’ensemble de l’Empire du Milieu. Jusqu’à présent, la Chine était placée en vigilance renforcée (jaune) sur la majeure partie du territoire et le Quai d’Orsay recommandait de reporter les déplacements non essentiels dans le pays. Seules quelques zones s’affichaient déjà en orange, dans les régions où l’épidémie de coronavirus est très active. Wuhan et la province de Hubei étaient déjà signalées en rouge (formellement déconseillé) et le restent donc jusqu’à nouvel avis.

“En raison des mesures de confinement décidées par les autorités chinoises qui se traduisent notamment par la suspension des transports, tout déplacement à Wuhan et dans toute la province de Hubei est formellement déconseillé (en rouge sur la carte sécuritaire), détaille le Quai d’Orsay dans les Conseils aux voyageurs. En outre, compte tenu du contexte évolutif de l’épidémie de nCoV, des restrictions décidées par les autorités chinoises, des fermetures d’établissements scolaires et universitaires et de la réduction drastique des liaisons aériennes, il est recommandé :

  • aux voyageurs, de reporter tout déplacement vers la Chine, qui ne revêt pas un caractère essentiel,
  • aux Français qui n’ont pas de raisons essentielles de rentrer en Chine, de se tenir éloignés momentanément du pays et de différer leur retour,
  • aux Français qui le peuvent d’envisager d’interrompre temporairement leur séjour en Chine, en attendant l’amélioration des conditions locales.

Le site rappelle également que des mesures particulières sont prises dans certains pays concernant les voyageurs s’étant récemment rendus en Chine. “Certains pays refusent l’entrée de leur territoire aux visiteurs ayant séjourné ou transité par la Chine, y compris Hong Kong ou Macao ou imposent des mesures de confinement, détaille le Quai d’Orsay. Il convient de se renseigner auprès de sa compagnie aérienne et du pays de destination en préalable à tout déplacement à l’étranger ou en cas de transit par l’un des aéroports de Chine continentale, de Hong Kong ou de Macao.” Le Quai d’Orsay souligne également que depuis le 8 février, toute personne entrant sur le territoire de Hong Kong en provenance de Chine continentale sera soumise à une obligation de confinement pour 14 jours.

Plusieurs Etats ont en effet pris des mesures drastiques pour limiter le risque de propagation de l’épidémie de nouveau coronavirus, en fermant l’accès à leur territoire à certains voyageurs.

Selon les derniers bilans,  un total de 40.171 personnes ont été contaminées en Chine continentale. Et au moins 908 d’entre elles sont mortes. La quasi-totalité des décès sont intervenus dans la province du Hubei, berceau de la contagion, dont Wuhan est la capitale. Ce chiffre est supérieur au nombre des personnes mortes du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère, une pneumonie atypique) – environ 650 – dans la partie continentale du territoire chinois et à Hong Kong en 2002-2003. Dans le monde, plus de 320 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires. Cinq nouveaux cas (quatre adultes et un enfant, tous de nationalité britannique) ont été annoncés en France samedi, portant le total à 11 dans le pays.

Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique