Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Crystal T.O champion de la croissance

Le voyagiste online lancé en 2003 a doublé son chiffre d’affaires en 2005, à 14 M€, tout en triplant son bénéfice. Michel Mady, PDG de Crystal T.O (notre photo), compte consolider ses résultats en 2006.La compagnie aérienne Star Airlines vient par aille


Crystal T.O a clôturé l’année 2005 en fanfare. Le voyagiste de Star Airlines annonce un chiffre d’affaires de 14M€, contre 6M€ en 2004. Son résultat net avant impôts a triplé dans le même temps, pour atteindre 750 000€ l’an dernier. Nous avons réalisé un très bon hiver, ajoute Michel Mady, PDG de Crystal T.O. Nous avons notamment réussi le pari des Maldives, avec 80 à 100 sièges par semaine. Les autres destinations ont enregistré de belles performances, à l’exception du Brésil qui a déçu le marché dans son ensemble. La République Dominicaine et la Croatie caracolent en tête des destinations plébiscitées par ses 32 000 clients en 2005.

Cette année, nous allons consolider l’activité, ajoute Michel Mady, qui escompte 15M€ à 16M€ de chiffre d’affaires et des profits à l’identique d’un an plus tôt. Mai et juin ont constitué deux mois difficiles, effet Coupe du monde de football oblige, estime l’ancien directeur de la production de Look Voyages. Crytal T.O attend avec impatience les résultats de l’été. Et prépare, tout doucement, l’hiver 2006/07. La République dominicaine, le Mexique et les Maldives sont dans son carnet de route. Et une destination long courrier pourrait se substituer au Brésil.

Lancé en 2003, Crystal T.O était originellement détenu par Star Investissements (34%), elle-même filiale à 95% de Star Airlines. Michel Mady possédait 25%, le reste étant entre les mains de personnes physiques. Filiale à 100% de l’islandais Avion Group, Star Airlines vient de reprendre les 66% d’actions qui lui échappaient encore, et en devient ainsi l’actionnaire unique. Ce changement capitalistique est logique, et sans incidence sur notre activité, commente le Pdg. Nous nous reposons uniquement sur Star Airlines pour les vols affrétés. Par contre, nous travaillons et continuerons à travailler avec d’autres compagnies pour les autres vols. Plus que jamais, le voyagiste permettra à Star Airlines d’optimiser ses taux remplissage.

Sans brochure papier, Crystal T.O commercialise sa production (séjours et circuits) sur le Net et en BtoB uniquement. Lastminute, Promovacances et Expedia sont ses meilleurs ambassadeurs. Mais je travaille avec toutes les agences qui le désirent, rassure Michel Mady.

Laisser un commentaire