Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Croisière : l’exercice de sécurité aura désormais lieu avant l’appareillage

Le secteur a annoncé que les démonstrations de sécurité à bord devraient à présent se tenir avant même le départ des navires, et non plus dans les 24 heures suivant l’appareillage.

Un mois après le naufrage du Costa Concordia, une première modification des procédures de sécurité à bord des navires de croisière vient d’être entérinée par les institutions internationales du secteur. La semaine dernière, elles ont annoncé, avec effet immédiat, que le rassemblement des passagers dans le cadre du traditionnel exercice de sécurité devrait désormais avoir lieu avant le départ du port. Dans le cas où des passagers rejoindraient le bord après l’exercice, ils devront bénéficier dans les plus brefs délais, individuellement ou en groupe, d’un briefing sur les procédures à suivre en cas d’abandon du navire.

Ces nouvelles règles, déjà appliquées depuis longtemps par les compagnies américaines, vont donc au-delà de celles prévues par la convention internationale Solas (Sauvetage de la vie humaine en mer), qui impose que cet exercice ait lieu dans les 24 heures suivant l’appareillage.

Le naufrage du Costa Concordia avait mis en lumière le fait que les passagers embarqués quelques heures avant l’accident n’avaient pas encore effectué l’exercice de sécurité lorsque le navire a du être évacué.

Cette décision des autorités internationales de la croisière est le premier résultat de l’audit que mène actuellement le secteur sur la sécurité, lancé le 27 janvier dernier.
 

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique