Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Covid-19 : la Guadeloupe et Aix-Marseille passent en « alerte maximale »

Le gouvernement renforce ses mesures face à la dégradation de la situation sanitaire, et au niveau de tension hospitalière.

La France adapte son dispositif « par territoire » dans l’espoir de freiner la propagation du virus, a expliqué mercredi le ministre de la Santé Olivier Véran.

La Guadeloupe et la métropole d’Aix-Marseille sont placées en « zone d’alerte maximale ». Par conséquent, les bars et restaurants vont être fermés à partir de samedi dans ces territoires. Tous les établissements recevant du public devront également garder portes closes, « sauf s’il existe un protocole sanitaire strict déjà mis en place ». A ce titre, théâtres, musées et cinémas ne sont donc pas concernés « compte tenu des protocoles sanitaires existants ».

Selon Olivier Véran, les entreprises touchées seront soutenues par le dispositif d’accompagnement : l’accès au fonds de solidarité, l’exonération des cotisations sociales et l’activité partielle « sans reste à charge pour l’employeur ».

11 métropoles en « zone d’alerte renforcée »

Par ailleurs, onze autres métropoles sont désormais en « zone d’alerte renforcée » : Paris (et sa petite-couronne), Lille, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier, Bordeaux, Lyon et Nice.

Dans ces zones, dès samedi, la jauge maximale pour les événements sera abaissée à 1 000 personnes, contre 5 000 jusqu’ici. Les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public (plages, parcs…) seront également interdits, tout comme les fêtes locales ou étudiantes. Enfin, les préfets pourront ordonner la fermeture anticipée des bars à compter de lundi, « après concertation des élus ».

Toutes les mesures annoncées hier sont décidées pour une durée de deux semaines, a précisé Olivier Véran, en encourageant aussi les entreprises à privilégier le télétravail.

Tout faire pour ne pas reconfiner

« Nous faisons tout pour ne pas en arriver à des mesures de confinement, même partielles et même localisées », a indiqué le ministre, en faisant référence à l’Espagne. Madrid a récemment procédé à un reconfinement partiel, dans certains quartiers.

La France compte actuellement « près de 6 000 malades (du Covid) hospitalisés », « plus de 600 admissions par jour à l’hôpital » depuis quelques jours » dont « une centaine en réanimation. »

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique