Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Comment sécuriser ses paiements ?

Impayés, défaillances d'entreprises, cartes de crédit détournées, chèques en bois… : pour éviter que leurs petites marges financières ne s'évaporent de cette façon, les agences rêvent de l'arme absolue, pour sécuriser leurs paiements.

Le moment du paiement est parfois anxiogène. Côté entreprises, la vigilance doit être ainsi plus grande vis à vis de PME naissantes et fragiles que vis à vis de très grands comptes solvables. « Tous nos clients entreprises sont en base de données d'un organisme de surveillance et d'alerte du type Coface ou Altares », souligne Marc Leidelinger, président de l'agence Frequent Flyer Travel Paris. Ces sociétés spécialisées alertent sur les changements de dirigeants ou de capital, les créances d'organismes sociaux, analysent les risques et les bilans… Cette prudence n'exclut pas d'utiliser des outils verrouillant les paiements. Le plus sûr est la « carte logée » qui est une carte virtuelle de type AirPlus ou American Express, sociétés qui garantissent le paiement et en prennent elles-mêmes le risque. Autre solution, la vente des créances à un organisme d'affacturage avec qui il faut toutefois négocier une commission. Arme relative et moins absolue, l'autorisation de prélèvement à 15 jours ou en fin de mois. Concernant le traitement des particuliers, « pour les ventes à distance, nous faisons signer aux clients un formulaire avec une autorisation de débit, un montant et à une date donnée avec copie recto verso de leur carte de crédit », explique Marc Leidelinger. Pour les paiements en ligne il a choisi un contrat avec Paybox et son système « 3D Secure ». En cas de fraude, c'est l'organisme bancaire qui assume.

 

Vigilance et prudence doivent rester de mise.

 

 

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique