Advertisement
Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Carnet de voyage : Madagascar

L’océan Indien, ses eaux turquoise, ses plages paradisiaques… et ses milliers d’îles, qui font rêver des millions de touristes. Néanmoins, la plus riche d’entre elles – en tout cas la plus grande – est sans doute la moins réputée. Madagascar gagne pourtant à être connue.

Son patrimoine naturel, l’un des plus foisonnants au monde, fait parler d’elle sur toute la planète. Mais Madagascar veut montrer d’autres choses. Et trouver sa place sur le marché touristique de l’océan Indien. Avec des clubs, notamment, mais aussi des hôtels de grand luxe, des ports de croisières, des golfs, des marinas, des aéroports rénovés et modernisés… Un développement touristique ambitieux, qui nécessitera de lourds investissements, et qui devrait permettre aux autorités malgaches d’atteindre leur nouvel objectif : attirer 500 000 touristes par an d’ici à l’horizon 2024. Car le nouveau pouvoir en place (Andry Rajoelina a pris ses fonctions en janvier 2019, ndlr) a bien conscience que Madagascar n’exploite pas encore son potentiel touristique. Les chiffres le confirment. À titre de comparaison, en 2018, plus de 574 000* touristes ont visité l’île de La Réunion voisine, pourtant 200 fois plus petite que l’île Rouge, qui a peiné à franchir la barre des 300 000** touristes accueillis en 2018. 40 % d’entre eux étaient d’ailleurs français, rappelant le passé liant l’Hexagone à Madagascar. Fait notable : 44 % des touristes français ayant voyagé sur l’île en 2018 l’ont fait par l’intermédiaire d’un voyagiste. Les difficultés de transport, l’offre hôtelière discrète, les préjugés, l’immensité de la destination incitent à faire appel à l’expertise d’un professionnel pour découvrir les richesses de Madagascar en toute sérénité. Car Madagascar, c’est le voyage, le vrai. Avec ses inconvénients, mais surtout ses innombrables merveilles.

Pour lire l’ensemble de cet article,
veuillez vous identifier avec votre compte si vous avez déjà un abonnement
à L’Echo Touristique OU abonnez-vous


Les commentaires sont fermés.

Dans la même rubrique