Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Carlson Wagonlit Travel renforce sa suprématie

Carlson Wagonlit Travel compte désormais 32 marques et 381 points de vente loisirs. Mais le rachat de Frantour risque d’entraîner des suppressions de postes, voire d’agences…

L’absorption de Protravel à peine digérée, le réseau Carlson Wagonlit Travel (CWT) vient d’annoncer son intention d’acquérir Frantour, détenu par le groupe hôtelier Accor. L’opération, dont le montant n’est pas divulgué, a été présentée au comité central d’entreprise de Carlson Wagonlit Travel et au comité d’établissement de Frantour le 15 avril dernier. Jean-Claude Tacnet, DG de CWT France, justifie ce timing par le fait que cela aurait été trop compliqué de fusionner les trois réseaux en même temps il y a un an.

Dans les faits, cette acquisition ne change pas grand-chose, tout du moins sur le plan opérationnel. Bien que détenu à 100 % par Accor, le réseau Frantour est en effet géré depuis 2000 par CWT (détenu à 50/50 entre les groupes Accor et Carlson Companies). Comme CWT, il est par ailleurs membre de l’Alliance.T, le groupement qui réunit également les réseaux Selectour, Lusitania, Cit, Pauli, Wasteels, JV, Salaün, Fnac Voyages… Cette intégration va nous permettre de compléter notre maillage en région, se félicite Jean-Claude Tacnet. L’objectif de Carlson Wagonlit Travel étant de développer les départ régionaux, en se basant sur un quadrillage optimal, appuyé par les autres partenaires de l’Alliance.T.

Une optimisation de réseau qui ne se fera pas sans casse

Fort de 74 agences loisirs et 10 plateaux d’affaires (hors franchisés), Frantour est en effet surtout présent en Ile-de-France, dans l’Est (grâce à l’acquisition complète en 2001 des 26 agences du réseau Est Voyages/Dernouvel/ Bien Public Voyages) et dans le Sud-Ouest (avec le réseau Sud Ouest Voyages).

L’opération survient par ailleurs à un moment plus opportun, car Frantour a retrouvé depuis maintenant deux ans l’équilibre, après de nombreux exercices déficitaires. Cela va permettre de simplifier et de clarifier la structure, mais aussi d’être plus efficace sur le plan commercial, poursuit le directeur général. Le ménage a de fait déjà été en partie réalisé, Accor s’étant séparé des agences non rentables, et plus particulièrement celles héritées de la SNCF situées dans les gares (à Paris, Lyon, Reims…). Frantour comptait ainsi 87 agences portant son enseigne en 2001.

Comme lors de la fusion CWT/ Protravel, cette acquisition va toutefois entraîner une optimisation du réseau loisirs de Frantour, précise Carlson Wagonlit Travel dans un communiqué. Une vingtaine d’agences, qui font doublon dans certaines villes, sont ainsi sur la sellette. Elles pourraient être fermées au profit d’un autre point de vente CWT, regroupées, voire déplacées, afin de réunir sur un meilleur emplacement les équipes de deux ou trois boutiques, parmi les 32 marques que compte désormais le distributeur. D’autres agences subsisteront car la zone de chalandise est suffisamment grande, ou parce que chaque enseigne draine des clientèles spécifiques, observe Jean-Claude Tacnet.

Stratégie de marques : les franchisés s’impatientent

Les décisions seront prises dans les prochaines semaines, et se traduiront nécessairement par des suppressions de postes. Le comité central d’entreprise a ainsi été informé d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), qui pourrait concerner 43 postes dans le réseau loisirs de Frantour, ainsi qu’au sein des fonctions centrales. Les plateaux d’affaires, qui devraient pour leur part intégrer l’activité voyage d’affaires de CWT, ne sont, en revanche, pas touchés par cette réorganisation.

La prochaine étape, annoncée depuis plusieurs mois par la direction de CWT, mais qui tarde à se concrétiser, concerne la stratégie de marques. Le réseau, qui regroupera avec Frantour 381 points de vente loisirs (hors franchises) dans l’Hexagone, arbore en effet pas moins de 32 marques différentes, avec, outre Carlson Wagonlit Travel et Frantour qui sera conservée à court terme, les enseignes Protravel, Forum Voyages, Midi Olympique (voyages sur le thème sportif), Points Cardinaux (incentive), ainsi que celles développées suite à une vingtaine d’accords avec la presse quotidienne régionale (Nice Matin Voyages, Midi Libre Voyages, la Voix du Nord Voyages, Presse Océan Voyages, RL Voyages, Vendée Matin Voyages, Le Maine Libre Voyages, L’indépendant Voyages…).

Pour se donner de la visibilité face à des enseignes fortes comme Selectour, Thomas Cook et bientôt à nouveau Havas Voyages, mais aussi dans une logique de groupe, Carlson Wagonlit Travel devrait opter pour une marque ombrelle. Selon nos informations, le réseau de proximité pourrait ainsi arborer l’enseigne Carlson Wagonlit Loisirs, associée à une marque locale (plus discrète), voire au logo de l’Alliance.T. Nous nous donnons le temps de la réflexion, ce dossier étant également lié à l’élaboration de notre prochain contrat de franchise, insiste Jean-Claude Tacnet. Le directeur général tient toutefois à démentir le choix de la marque Carlson Wagonlit Loisirs, tout en précisant qu’il lèvera le voile sur ce sujet dans les prochaines semaines.

Il est vrai que le temps presse, car nombre de franchisés Frantour (au nombre total de 51, dont Salaün, qui a signé un accord fin 2002), comme Carlson Wagonlit Travel, s’inquiètent de ces hésitations et sont de plus en plus courtisés par des voyagistes ou des réseaux, qu’ils soient intégrés comme Thomas Cook, ou volontaires comme Afat Voyages ou Tourcom. Ainsi, ce mois-ci encore, les agences Détente Parfaite d’Andernos (33) et Vinsonneau de Dax (40) ont abandonné l’enseigne Sud Ouest Voyages pour devenir des Ambassade Fram.

Une direction qui a foi en son orientation loisirs et affaires

Jean-Claude Tacnet est toutefois certain que l’orientation du réseau CWT, à la fois affaires et loisirs, constitue un atout important pour conserver ses franchisés, et en séduire de nouveaux à l’avenir. Une chose est sûre : le dossier des marque devrait être réglé d’ici à l’été, date à laquelle Carlson Wagonlit Travel espère avoir bouclé la reprise de Frantour. Selon les chiffres 2004, le groupe pèsera alors 2,4 milliards d’E de volume d’affaires, s’imposant, de loin, comme le premier distributeur en France.

%%HORSTEXTE:1%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique