Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Bienvenue à la maison !

Dormir chez l’habitant, c’est tendance et facile grâce à Internet. Conviviale et souvent moins chère, la formule se décline suivant les affinités.

De canapé en canapé

« Viens chez moi, je te prête mon canapé ! » Voilà résumée l’idée du couchsurfing. Le temps d’une nuit ou deux, un membre de « la communauté » prête gratuitement son canapé, une chambre ou un bout de terrain pour planter sa tente. Aucune règle n’est imposée, sauf celle d’héberger à son tour d’autres « couchsurfers » quand l’occasion se présentera. Au-delà de l’aspect convivial, c’est l’occasion de découvrir autrement la culture d’un pays sans se ruiner. Le couchsurfing est devenu un phénomène de société, avec des adeptes qui échangent des services, s’invitent à des soirées ou se rendent disponibles le temps d’une visite guidée de leur ville.

Home sweet home

Qu’il s’agisse d’une chambre pour une nuit, d’un appartement pour une semaine ou d’une villa pour un mois, la location chez l’habitant répond aux attentes des voyageurs d’aujourd’hui : confort, économie, personnalisation. Les spécialistes de la relation entre particuliers ont des approches différentes. Classiques comme Abritel et Homelidays, ou encore Interhome et Novasol/Cuendet (en BtoB) qui proposent à la location des milliers de biens aux quatre coins du monde pour des séjours en général de longue durée. Dans un esprit communautaire, comme Bedycasa, Housetrip ou Airbnb avec une plateforme de mise en relation entre voyageurs et hébergeurs, pratique dans le cadre d’un city break.

En échange

On a tous une connaissance qui a tenté l’expérience : laisser son appartement pendant 2 ou 3 semaines pour aller aux États-Unis profiter d’une villa durant la même période. Souvent, les partenaires échangent même leurs voitures ! Et comme il est fréquent que les voisins viennent rendre visite au locataire, on se fait vite des amis. Ceux trop frileux pour laisser leurs clés à des inconnus peuvent se contenter de l’échange d’hospitalité : on reçoit un voyageur tout en restant à la maison, lequel recevra son hôte à son tour plus tard.

– Chez Housetrip, Bedycasa, The Hospitality Club, echange-maison.net, Intervac, homelink.fr, globalfreeloaders.com, Wimdu, Abritel, Homelidays, Homeaway, Interhome, Novasol/Cuendet…

%%HORSTEXTE:1%%%%HORSTEXTE:2%%

Laisser un commentaire

Dans la même rubrique