Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

BERLIN VEUT TAXER LES COMPAGNIES

Pour les vols long-courriers, 45 E ; pour les vols intermédiaires, 25 E ; pour les courts trajets, 8 E : le nouveau projet allemand de taxation des passagers aériens rencontre déjà une forte opposition de la part des compagnies aériennes. Cette taxe, qui s’inscrit dans le cadre d’un plan de rigueur décidé par Berlin, s’appliquerait aux départs depuis l’Allemagne, dès le 1er janvier 2011. La mesure, qui n’a pas encore été approuvée par le

Pour les vols long-courriers, 45 E ; pour les vols intermédiaires, 25 E ; pour les courts trajets, 8 E : le nouveau projet allemand de taxation des passagers aériens rencontre déjà une forte opposition de la part des compagnies aériennes. Cette taxe, qui s’inscrit dans le cadre d’un plan de rigueur décidé par Berlin, s’appliquerait aux départs depuis l’Allemagne, dès le 1er janvier 2011. La mesure, qui n’a pas encore été approuvée par le Parlement, ne concernera ni le fret ni les passagers en transit. Elle pourrait rapporter plus de 1 MdE par an à l’Allemagne, mais ferait perdre 5 millions de passagers et 10 000 emplois, selon l’association des compagnies aériennes allemandes BDF. Germanwings, comme l’ensemble de l’industrie aérienne, se déclare résolument opposée à cette mesure et s’inquiète d’une distorsion de la concurrence ainsi que de l’impact négatif qu’elle pourrait avoir sur l’économie allemande.

45 E c’est le montant maximum de la taxe passagers aériens voulue par Berlin