Retrouvez l'actualité du Tourisme pour les professionnels du secteur tourisme avec l'Echo Touristique : agences de voyages, GDS, prestataires spécialisés, voyagistes

Attentats à Casablanca

Cette consigne du Quai d’Orsay avait été levée début avril, au soulagement des TO.

Les attentats-suicide de Casablanca, qui ont fait 41 morts dont trois Français vendredi dernier, risquent de porter un coup dur à l’image du Maroc. L’allié traditionnel des Etats-Unis dans le monde arabe est considéré comme une destination touristique sûre. Le pays a déjà souffert des contre-coups du 11 septembre 2001. Selon le bilan annuel du CETO, les ventes de forfaits ont chuté de 16% sur le Maroc l’an passé, alors qu’elles ont reculé de 4,62% toutes destinations confondues.

14 terroristes ont perpétré les attentats, dont 13 ont été tués. Les premiers éléments de l’enquête désignent groupe islamiste marocain interdit, dont certains membres seraient récemment revenus de l’étranger. Deux voitures piégées ont explosé vendredi soir à Casablanca dans le centre ville – devant l’Hotel Farah (ex-hôtel Safir), et devant le Cercle de l’alliance israélite. Un autre attentat a eu lieu près du consulat de Belgique situé en face d’un restaurant italien. Presque simultanément, des bombes ont explosé dans le restaurant de la Casa Espana (Maison d’Espagne), un cercle hispanique non loin d’un ancien cimetière juif dans la médina. 

Près d’un millier de militants islamistes ont défilé dimanche soir devant le Parlement marocain, dans le centre de Rabat, pour dire non au terrorisme.